Toulouse: Une centaine de tombes profanées au cimetière Terre-Cabade

FAITS DIVERS Les dégradations sont très importantes et suscitent une émotion très forte

D.B. avec AFP

— 

Entrée du cimetière toulousain de Terre Cabade.
Entrée du cimetière toulousain de Terre Cabade. — B. Colin / 20 Minutes

Pots de fleurs au sol, crucifix cassés, plaques funéraires endommagées… Une centaine de tombes ont été profanées au cimetière Terre-Cabade de Toulouse dans la nuit de samedi à ce dimanche.

« C’est un spectacle désolant, on a jamais vu autant de tombes touchées, des crucifix, des plaques, des colonnes ou des vases cassés ou projetés dans les allées », a indiqué à l’AFP le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc qui s’est rendu au cimetière Terre Cabade dans la matinée. Des dégradations qui touchent des objets appartenant à une centaine de tombes dans différentes portions de ce cimetière qui s’étend sur 33 hectares, a précisé le maire, soulignant « (qu') une seule tombe a été éventrée » et « (qu') aucune des quelques tombes israélites ou musulmanes n’avait été dégradée ».

« C’est véritablement indigne et nous allons porter plainte »

Le maire de Toulouse a aussi vivement réagi sur Twitter : « Quelle honte ! Il est inadmissible de profaner ainsi un lieu de recueillement. »

« C’est véritablement indigne et nous allons porter plainte », a-t-il ajouté, indiquant que des agents de la police technique et scientifique procédaient dimanche matin aux premières constatations dans le cimetière qui a été fermé au public. C’est le gardien qui, en prenant son service, a découvert vers 7h les dégradations. Aucune inscription n’a été découverte, indique encore la mairie, précisant que les services municipaux, sont en train d’inventorier les tombes touchées pour prévenir les familles.