VIDEO. Toulouse: Stadium, boutique, label, film... la vie rêvée de Bigflo & Oli se poursuit

CULTURE Les deux rappeurs toulousains vont réaliser leur « rêve de gosse » les 24 et 25 mai en jouant au Stadium. Ils ont en soute beaucoup d’autres projets

Beatrice Colin

— 

Les rappeurs toulousains Bigflo et Oli.
Les rappeurs toulousains Bigflo et Oli. — Pierre Villard/NMA2018/SIPA
  • 27 ans après le roi de la pop, Bigflo & Oli vont donner un concert au Stadium de Toulouse.
  • Jamais à court de projets, lundi ils ouvrent aussi une boutique éphémère dans la ville de leur enfance.
  • Parallèlement, ils viennent de réaliser intégralement leur dernier clip et sont en train d'écrire un film.

Dans quinze jours, Bigflo & Oli vont réaliser leur « rêve de gosse ». Au collège, ils en rigolaient avec leurs potes, en leur disant qu’un jour ils feraient le Stadium. Dix ans plus tard, ils y sont.

Les 24 et 25 mai, les deux rappeurs toulousains se produisent dans l’antre du TFC, 27 ans après Michael Jackson. « Nous sommes très chanceux d’en faire deux, un seul, cela serait passé trop vite », explique Florian, l’aîné des deux frères.

Pour l’instant, le concert du vendredi soir n’affiche pas complet. Pas de quoi donner des insomnies non plus aux deux frères, plus stressés par l’organisation même de leur nouveau spectacle, devant plus de 30.000 spectateurs à chaque fois et dans une enceinte loin d’être adapté.

« Nos potes nous chambrent sur le fait que ce n’est pas complet. La première date l’était en onze jours, ça nous a certainement desservis. Mais ça se remplit », assure Bigflo dans un sourire.

L’écriture d’un film en cours

A 23 et 26 ans, ces deux natifs des Minimes ne prennent pas le temps de se poser et enchaînent les projets. Habitués à gérer tout, de leur compter Twitter à la scénographie de leurs spectacles, ils viennent d’ajouter une corde à leur arc : la réalisation.

« Nous coréalisions déjà nos clips », rappelle Olivio. Mais cette fois, ils ont géré de A à Z leur dernier opus, Sur la lune, sorti le 6 mai, et qui comptabilise déjà plus d’un million de vues. Pour leurs concerts au Stadium, ils sont en train de tourner un court-métrage qui lancera leur spectacle.

Passer derrière la caméra est d’ailleurs inscrit sur leurs tablettes depuis un bout de temps. « Nous faisons des vidéos depuis que nous sommes petits. C’est une envie que nous avons depuis longtemps, nous avons commencé à écrire un film », poursuit le plus jeune des feux frères.

Ouverture d’une boutique éphémère rue Fourbastard

S’ils ne seront pas forcément devant la caméra, l’idée d’endosser le costume de comédiens, comme ils l’ont fait pour Alad’2, ne leur déplaît pas non plus. Insatiables, pour l’heure, ils se consacrent à leurs projets imminents. Comme l’ouverture ce lundi d’une boutique éphémère, rue Fourbastard, dans la Ville rose, où sera commercialisée notamment leur ligne de vêtements.

Côté musique, pour l’instant, pas de nouvel album en vue. Mais ils planchent avec Universal, leur maison de disques, à la création d’un label pour porter les jeunes artistes « et donner un coup de main qu’on aurait aimé qu'on nous donne », explique Florian. Eux ont profité de leur notoriété pour booster la carrière de leur père, chanteur de salsa, qui a signé pour un album chez Universal.

L’idée de mettre en place un tremplin pour les jeunes artistes fait aussi son chemin. De quoi bien occuper leur emploi du temps. L’an dernier, Bigflo & Oli pensaient faire une pause en 2019. Il faudra encore patienter un peu…