Toulouse a connu son mois de mars le plus sec depuis 1961

METEO Météo France indique qu’il n’est tombé que sept litres de pluie par mètre carré en mars. Du jamais vu depuis 58 ans

Nicolas Stival

— 

Grand soleil dans le ciel toulousain. Illustration.
Grand soleil dans le ciel toulousain. Illustration. — F. Lancelot / Sipa

Pas besoin d’être un spécialiste pour s’en être rendu compte : le mois de mars a été très sec cette année à Toulouse et dans ses environs. Météo France indique même qu’il n’avait jamais aussi peu plu à cette période depuis 58 ans.

Il est tombé seulement sept litres d’eau par mètre carré en plaine toulousaine et dans la région de Muret. Du jamais vu depuis l’extraordinaire mois de mars 1961, lorsque aucune goutte d’eau n’avait humecté le sol du Capitole. Du Comminges au Lauragais, le temps a été à peine plus humide, avec 15 litres d’eau par mètre carré.

Forcément, le soleil a régné en maître dans le ciel de la Ville rose, avec 215 heures, soit un bonus de 40 heures par rapport à la normale, et douze jours consécutifs de grand bleu à compter du 20 mars.

26°C enregistrés le 3 mars à Luchon

Du côté des températures, les minimales (5,2°C) sont très proches de la normale. Mais les maximales ont dépassé de 2,2 degrés la moyenne habituelle, avec 16,7°C. A noter les 22°C enregistrés le 3 mars dans l’après-midi à Toulouse, alors qu’à Luchon, le mercure atteignait les 26°C.

ue les amoureux de ciels chagrins (et les jardiniers) se rassurent : la pluie est attendue cette semaine.