«Gilets jaunes» à Toulouse: Un gardé à vue met le feu à sa cellule provoquant l'évacuation des geôles

CHAUD Samedi soir, un homme interpellé en marge de la mobilisation des « gilets jaunes » a allumé un feu dans les geôles du commissariat de Toulouse. Deux policiers ont été hospitalisés

H.M.

— 

Les cellules des gardés à vue au commissariat central de Toulouse. Illustration.
Les cellules des gardés à vue au commissariat central de Toulouse. Illustration. — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Le bilan de la préfecture fait état de 19 interpellations à Toulouse pour l’acte 19 des « gilets jaunes ». Un résultat plutôt classique pour un samedi de mobilisation. Mais un des gardés a vue a transporté le conflit au sein même du commissariat central.

Placé en cellule dans les geôles du sous-sol, il a déclenché un incendie en enflammant du carton et du papier. Si le feu été rapidement maîtrisé par les sapeurs-pompiers, une fumée épaisse fumée noire s’est propagée dans locaux.

25 « détenus » transférés

De source policière, l’incident a entraîné le transfert de 25 gardés à vue, tous indemnes, vers d’autres commissariats de la Ville rose. Les fonctionnaires présents ont été incommodés par la fumée. Deux d’entre eux, intoxiqués, ont dû être transportés au CHU de Purpan.