Toulouse: Nouveau look et nouvelles enseignes... comment le centre commercial Saint-Georges veut se refaire une place au soleil

COMMERCE Au centre-ville de Toulouse, le centre commercial Saint-Georges démarre un grand lifting et se prépare à accueillir deux nouvelles enseignes

Hélène Menal

— 

La future entrée du centre commercial Saint-Georges, côté boulevards.
La future entrée du centre commercial Saint-Georges, côté boulevards. — Architecture Technique
  • Le « vieux » centre commercial Saint-Georges, au centre de Toulouse, se lance dans un grand lifting.
  • Les travaux vont durer 18 mois durant lesquels le site restera ouvert.
  • Deux nouvelles enseignes de prêt-à-porter vont s’installer.

Il a 40 ans d’existence et n’a pas eu droit au moindre lifting depuis une quinzaine d’années. Le centre commercial Saint-Georges (l’Espace Saint-Georges officiellement) de Toulouse, sert pour beaucoup de passage couvert entre l’hypercentre et les boulevards les jours de pluie, au détriment du lèche-vitrines.

Mais le site entre dans une nouvelle ère. Commerz Real, le groupe allemand qui l’a racheté en 2010, vient de donner le coup d’envoi à un vaste chantier de rénovation qui va durer 18 mois.

Le futur chemin de circulation dans le centre commercial Saint-Georges.
Le futur chemin de circulation dans le centre commercial Saint-Georges. - Architecture et Technique

Cette gigantesque rénovation vise à « lui faire reprendre sa place dans la dynamique commerciale du centre-ville ». En changeant tout : les entrées, le nom (pas encore connu), le parcours – unique et passant devant toutes les vitrines – les matériaux. Du point de vue architectural, l’idée est de reléguer au rang des vieux souvenirs cette fameuse « sensation d’obscurité ». Le mail, « apaisant » avec des murs au revêtement boisé, sera éclairé par des leds, surmonté de puits de lumière artificielle et jalonné d’espaces de repos.

New Yorker et Mango

Après le départ de Zara, il fallait aussi trouver de nouvelles locomotives commerciales. C’est chose faite avec l’annonce de l’arrivée des enseignes de prêt-à-porter Mango et New Yorker. Pour la seconde, qui doit ouvrir dès la fin de cette année sur une surface de vente de 1.800 m2, ce sera une première en centre-ville.

L’autre challenge est de gérer la période de grands travaux sur ce site pris en sandwich entre un parking souterrain et des immeubles d’habitation. Pour réduire les nuisances sonores, la plus grande partie des travaux sera réalisée la nuit. « Nous allons aussi maintenir en permanence l’ouverture du centre au public pour ne pas pénaliser les boutiques présentes », assure Mathilde Delpeyrou, la directrice.

D’ailleurs, pour faire oublier le bruit éventuel des marteaux-piqueurs, l’Espace Saint-Georges propose à partir de samedi un jeu en 3D, avec casque de réalité virtuelle, avec pour décor le vaste chantier.