VIDEO. «Gilets jaunes à Toulouse»: Seule la place du Capitole sera bouclée pour l’acte 19

SECURITE La place du Capitole fait partie des lieux symboliques que le gouvernement a décidé d’interdire aux « gilets jaunes ». La préfet a décidé de se cantonner à son périmètre

Hélène Ménal

— 

Des échauffourées place du Capitole en marge d'une mobilisation des
Des échauffourées place du Capitole en marge d'une mobilisation des — F. Scheiber - Sipa

Comme annoncé mardi par Edouard Philippe, la place du Capitole sera bien interdite à la manifestation pour l’acte 19 des «gilets jaunes» le samedi 23 mars. Depuis cette annonce, la question se posait de savoir si seule la place emblématique, qui est un passage habituel des manifestations mais où le cortège ne reste jamais, serait concernée.

La réponse est oui. L’arrêté que vient de prendre Etienne Guyot, le préfet de la Haute-Garonne, interdit toute « manifestation ou rassemblement revendicatif » exclusivement sur la place du Capitole, de midi à 21 heures.

« Un dispositif de sécurité renforcé sera mis en place dans le centre-ville […], précise le représentant de l’Etat. Toute personne manifestant dans la zone d’interdiction s’exposera à une contravention de 4e classe, soit 135 euros d’amende ».

Le maire prend acte et espère

« Je ne peux que souhaiter le respect de l’arrêté préfectoral et le succès de la méthode retenue », réagit Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, qui a déjà indiqué qu’il souhaitait un périmètre évolutif. L’édile se veut toutefois positif et apporte son « total soutien » aux forces de l’ordre. « J’espère, dit-il, un minimum de dégradations pour notre ville et un maximum d’interpellations d’émeutiers, suivies de sanctions, pour que cette spirale infernale cesse enfin. »

Toulouse est depuis le 17 novembre un des bastions des « gilets jaunes ». Les manifestations y dégénèrent systématiquement et 421 manifestants y ont été interpellés au cours des 18 premiers actes. Samedi, le cortège doit partir à 14h des allées Jean-Jaurès.