Toulouse: eSport aux Argoulets, musée du rugby à Ernest-Wallon... les projets urbains qui vont voir le jour

URBANISME Les quinze projets retenus dans le cadre du concours urbanistique innovant «Dessine-moi Toulouse» ont été dévoilés ce mercredi

Béatrice Colin
— 
Le projet Drop, un des projets lauréats de Dessine-moi Toulouse, verra le jour aux Sept-Deniers.
Le projet Drop, un des projets lauréats de Dessine-moi Toulouse, verra le jour aux Sept-Deniers. — DR
  • Un concours d’appel à projets urbains innovants a été lancé il y a un an à Toulouse.
  • Quinze projets, mêlant acteurs privés et publics, ont été dévoilés ce mercredi.
  • Une « cité des sports » à Ernest-Wallon ou un complexe eSport font partie des projets retenus.

« Dessine-moi Toulouse » était le mot d’ordre d’un appel à projets lancé il y a un an par le président de la Métropole toulousaine, Jean-Luc Moudenc. L’idée était de créer de nouveaux projets urbains innovants sur des sites identifiés, mêlant des partenariats public et privé, et qui verraient le jour au cours des 10 prochaines années.

La liste des 15 programmes retenus a été dévoilée ce mercredi matin à Cannes, lors du Marché international des professionnels de l’immobilier (MIPIM), un salon lors duquel le maire de Toulouse avait déjà présenté en avant-première le projet de Tour Occitanie.

Cette annonce a été critiquée par le conseiller municipal d’opposition, Romain Cujives, pour qui « ces projets, souvent en contradiction avec le Plan local d’urbanisme sont choisis sans concertation réelle des habitants et sans les associer aux choix ».

Parmi les projets retenus, on trouve un complexe de eSport, un hub à l’oncopôle ou encore une « cité des sports » à Ernest-Wallon.

Les 15 lauréats "Dessi... by on Scribd

Une « cité des sports » à Ernest-Wallon

Adieu le barnum installé sur le parking du stade Ernest-Wallon qui accueille à chaque fin de match les réceptions des Rouge et Noir. D’ici quelques années, un nouveau bâtiment aura vu le jour juste. Baptisé Drop, ce site accueillera sur plus de 100.000 m2 un « musée du rugby », la boutique et les locaux du Stade toulousain, des logements, mais aussi un « campus du sport ».

Ce dernier comprendra un petit palais des sports, un gymnase et le centre de formations du Stade ainsi que son internat. Un hôtel viendra compléter ce projet.

Un temple de l’eSport aux Argoulets

Une école dédiée à l’eSport, des studios de création, un centre d’entraînement et même une Arena de 450 places. Les fans de compétition de jeux vidéo et de loisirs interactifs auront bientôt leur antre, du côté des Argoulets.

Aux Argoulets, Icone doit accueillir à terme les acteurs du eSport.
Aux Argoulets, Icone doit accueillir à terme les acteurs du eSport. - DR

D’ici quelques années, en lieu et place du parking du métro, sortira de terre un bâtiment rond, construit autour d’un cercle de 60 mètres de diamètre, véritable espace tournée vers la « réalité virtuelle » et baptisé « Icone ».

La crypte de Saint-Aubin, de l’ombre à la lumière

Elle est fermée depuis 2004 et est méconnue de nombreux Toulousains. Sous la nef de l’église Saint-Aubin, une crypte de 1.500 m2 va accueillir « Light House ».

Le projet Light House va voir le jour dans la crypte de Saint-Aubin, fermée depuis 2004.
Le projet Light House va voir le jour dans la crypte de Saint-Aubin, fermée depuis 2004. - DR

Ce projet s’articulera autour de quatre espaces, au sein desquels on retrouvera à la fois des studios de production autour du cinéma d’animation, mais aussi des start-up et un lieu d’expérimentation autour des sens.

Un hub pour l’oncopôle

Depuis l’explosion de l’usine AZF, il y a bientôt 18 ans, l’ancien bâtiment OMS attend de trouver une nouvelle destination. Véritable verrue située entre les laboratoires Sanofi et l’Institut universitaire du cancer, ce site de 2.600 m2 va être transformé à terme en porte d’entrée de l’oncopole.

A l'entrée de l'Oncopôle de Toulouse, le bâtiment OMS va être transformée en Hub.
A l'entrée de l'Oncopôle de Toulouse, le bâtiment OMS va être transformée en Hub. - Agence archi Bechu & Associés

Ce hub accueillera des salles de réunion, un espace de co-working, mais aussi un restaurant ouvert au public, des commerces et une salle de Padel.

Agriville, urbanisme agricole à Paleficat

Le quartier Paleficat, c’est l’un des derniers quartiers à Toulouse où l’on croit se trouver au cœur de la campagne tout en étant en ville. Pour conserver ce caractère « rural », des cultures seront maintenues sur les 5,5 hectares qui entourent le château de Paléficat dans le cadre du projet Agriville.

En parallèle, des activités agricoles, des logements verront le jour et des lieux de vie notamment un restaurant bistronomique, des tiers lieux, une crèche et un pôle de santé.