«Gilets jaunes»Toulouse: Pour cause de manif, le Carnaval déplacé au dimanche, du jamais vu

FESTIVITÉS En raison de la mobilisation des «gilets jaunes», la parade 2019 du carnaval de Toulouse aura lieu un dimanche, le 31 mars. C’est inédit mais les carnavaleux prennent le défi avec humour

Helene Menal

— 

La parade du Carnaval dans les rues de Toulouse. Archives.
La parade du Carnaval dans les rues de Toulouse. Archives. — F. Lancelot - Sipa
  • La grande parade du Carnaval de Toulouse aura lieu le dimanche 31 mars.
  • Une programmation dominicale - et nocturne - totalement inédite, liée à la mobilisation des « gilets jaunes » le samedi.
  • Les organisateurs prennent avec philosophie ce énième imprévu.

L’an dernier, une tempête a provoqué le report du grand défilé du Carnaval de Toulouse. L’année d’avant, le dispositif Vigipirate l’avait parqué, presque immobilisé. Et pour l’édition 2019, les trouble-fêtes portent des «gilets jaunes» et des masques à gaz, avec un hypothétique Acte 20.

« Pour satisfaire une demande de la préfecture » qui craignait de ne pas pouvoir aligner les effectifs nécessaires pour sécuriser deux fronts en même temps, le Cocu, comité d’organisation des festivités carnavalesques, a consenti à fixer la grande parade au 31 mars, soit un dimanche. « ça n’était jamais arrivé » dans l’histoire moderne de l’événement, souligne Hamza Medkouri de l’équipe organisatrice qui prend du bon côté cette expérimentation, plutôt curieux à l’idée de troubler la légendaire quiétude dominicale de la Ville rose.

Et de nuit, en plus

« Ce qui aurait été anormal, c’est que le défilé ait lieu à la bonne date, l’imprévu, c’est presque devenu une tradition », glisse un bénévole en s’amusant du côté carnaval maudit. Par ailleurs, le Cocu assume « complètement » l’horaire tardif du défilé (19h30-22h). « On a toujours favorisé un carnaval nocturne, pour la crémation du roi et la pyrotechnie », explique Laurent Vildary, en charge de la communication.

Côté parcours, pas de souci, ce sera la tournée des grands-ducs : avec départ sur les boulevards au niveau de Jeanne-d’Arc, remontée de l’intégralité de la rue d’Alsace-Lorraine, arrêt au donjon du Capitole pour la remise des clés par le maire, puis grand final sur le Pont-Neuf. Cette année, le roi au destin tragique sera un enfant lunaire accompagné d’une inquiétante parade de jouets.

Pour l’anecdote, la grande parade sera concurrencée par le match de l’année au Stadium, TFC-PSG. Ce sera pluie de confettis, ou pluie de stars.