VIDEO. Pourquoi l'heure d'été toute l'année pourrait nous faire du bien

SOCIÉTÉ Olivier Fabre, le maire de Mazamet (Tarn) est président de l’Association européenne pour l’heure d’été. Il  explique à « 20 Minutes » pourquoi il en est aussi fan

Julie Rimbert

— 

Le changement d'heure pourrait être supprimé.
Le changement d'heure pourrait être supprimé. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA
  • Le 3 mars, la consultation citoyenne lancée par l’Assemblée nationale s’est achevée par le vote de 59 % des Français en faveur de l’heure d’été toute l'année.
  • C’est le gouvernement qui tranchera la question.
  • Pour le maire de Mazamet, Olivier Fabre, grand supporter de l’heure d’été, il n’y a pas photo.

Ils sont 59.17 % à avoir voté pour l’heure d’été, suite à la consultation citoyenne lancée par l’Assemblée nationale et clôturée le 3 mars. Un résultat sans appel qui réjouit Olivier Fabre, le maire de Mazamet, qui a fondé il y a un an l’ Association européenne pour l’heure d’été. Il livre en détail à 20 Minutes les principaux avantages du maintien de l’heure d’été.

Olivier Fabre, le maire de Mazamet, est le président de l'Association européenne pour l'heure d'été.

C’est bon pour le moral ! Avec l’heure d’été, les Français conservent leur exposition à la lumière naturelle, un bienfait démontré pour leur moral. « Si l’on garde l’heure d’hiver, nous perdons inévitablement des heures de soleil en fin de journée et le soleil se lèverait plus tôt alors que l’on dort, souligne Olivier Fabre. Chaque Français perdrait environ 200 heures d’exposition au soleil par an ».

  • C’est bon pour l’économie et le tourisme ! Les Français vivent sept mois de l’année sous le régime de l’heure d’été, permettant de remplir les terrasses de cafés, les restaurants. L’heure d’été est donc un facteur de développement de l’économie. « Avec l’heure d’hiver, on tuerait les demi-saisons en avril-mai et septembre-octobre alors que le tourisme est un secteur en croissance depuis dix ans », pointe l’édile.
  • Moins de délinquance et d’accidents. L’heure d’hiver et la tombée de la nuit plus précoce favoriseraient les actes de délinquance, auxquels l’obscurité est propice. La sécurité des personnes et des biens serait ainsi touchée. Même raisonnement pour la sécurité routière puisque les accidents sont plus nombreux à la tombée de la nuit. « La prévention routière belge a d’ailleurs voté pour l’heure d’été, en brandissant cet argument », plaide le maire tarnais.
  • C’est bénéfique pour les écoliers… et les travailleurs ! Si la France opte pour l’heure d’hiver, la température serait plus élevée plus tôt le matin. Il ferait alors plus chaud dans les salles de classe. L’heure d’été permet de garder des matinées plus tempérées. Idem pour les salariés du bâtiment à qui il arrive l’été de débuter les chantiers une heure plus tôt en cas de fortes chaleurs. Avec l’heure d’hiver, ils devraient commencer deux heures plus tôt !

Après cette consultation citoyenne, c’est au gouvernement de trancher la question. Près de 2.1 millions de Français ont donné leur avis en ligne, soit plus que les 1.4 millions de contributions au Grand débat national. Le président de l’Association européenne pour l’heure d’été souligne « l’opportunité pour le gouvernement, dans une période de crise de confiance face aux institutions françaises de valider cette consultation pour montrer que les Français sont bien écoutés ».