Médaille dans la ligne de mire

Hélène Ménal - ©2008 20 minutes

— 

A Pékin, ce n'est que la mi-temps. Après les valides, les athlètes paralympiques prennent le relais du 6 au 17 septembre. Cédric Friggeri, tireur sportif tournefeuillais, y représentera la région toulousaine. Ce trentenaire au tempérament posé va aux jeux en vieux routard. Il a déjà décroché une 9e place à Sydney et une 8e à Athènes. « Le fait de partir en délégation et de côtoyer des athlètes de toutes nationalités au village rend cette compétition vraiment différente des autres », explique-t-il.

Privé de l'usage de ses jambes après un accident lorsqu'il était enfant, le tireur se moque bien d'être un athlète de l'ombre. « Je ne pense pas que les valides de ma discipline soient beaucoup plus gâtés que moi en termes d'exposition médiatique », remarque-t-il. Cédric est tout entier concentré sur sa compétition, il peaufine les « détails techniques » avant de s'envoler pour Paris puis Pékin avec l'équipe de France. Il sait que là-bas, pour prétendre à une médaille, il devra livrer « un match parfait ». Ensuite, il se laissera un délai de réflexion pour dire s'il continue ou pas sa carrière sportive jusqu'aux jeux de Londres.