Occitanie: Une nouvelle prime pour l'achat d'un vélo électrique déboule, on vous dit comment s'y retrouver

SOCIÉTÉ Bonne nouvelle, à l’instar de Toulouse Métropole, la Région Occitanie lance un éco-chèque pour aider à l’achat d’un vélo électrique. Il permet de déclencher l’aide d’Etat. Alors, combien peut-on économiser pour fendre la bise ? On vous dit (presque) tout

Helene Menal

— 

Un vélo à assiStance électrique. Illustration;
Un vélo à assiStance électrique. Illustration; — Angot - Sipa
  • La Région lance un éco-chèque de 100 euros, sous conditions de ressources, pour l’achat d’un vélo à assistance électrique.
  • Comme la nouvelle prime de Toulouse Métropole, cette aide permet de déclencher le bonus de l’Etat.
  • Mais attention, toutes les aides ne sont pas cumulables.

« On vend désormais davantage de vélos électriques que de vélos classiques. » Dans la boutique Cyclable de Colomiers, la question n’est plus de savoir si le deux-roues boosté a le vent en poupe. Le prix le plus bas démarrant ici aux alentours de 2.150 euros, la difficulté réside surtout dans les explications à fournir aux clients sur les différents coups de pouces financiers dont ils peuvent bénéficier.

« C’est une vraie jungle ! », résume Guillaume Valtz, le responsable du magasin. Une jungle qui vient de s’épaissir, et c’est une bonne nouvelle, avec le lancement par la Région Occitanie de son éco-chèque mobilité.

Comment fonctionne l’éco-chèque de 100 euros de la Région

L'aide de la Région est de 100 euros. Pour l’obtenir, il faut acheter son vélo neuf en Occitanie, veiller à ce que sa batterie ne contienne pas de plomb et justifier d’un revenu imposable (net/nombre de parts) inférieur à 27.000 euros.

Pour les habitants, en particulier les ruraux, cette nouveauté a la particularité de déclencher l'aide de l'Etat ​puisque cette dernière n’est valable que sur les territoires où il existe déjà une aide locale. Mais attention, le cumul des deux aides ne doit pas excéder les 200 euros

Pour les habitants non-imposables, la Région abonde son aide de 50 euros pour l’achat d’un antivol adapté, une précaution nécessaire vu le prix et la popularité des engins.

L’aide de Toulouse Métropole arrive aussi

Annoncé en début d’année, le retour de la prime de Toulouse Métropole a été voté le 14 février. Cette aide*, qui sera opérationnelle «courant avril», peut aller jusqu’à 25 % du montant du prix d’achat, dans la limite de 200 euros. Elle déclenche elle aussi la prime d’Etat et dans ce cas aussi le cumul des deux ne peut excéder 200 euros. Et à la différence de celle qui avait été expérimentée entre 2012 et 2014, elle est soumise à plafond de ressource (28.800 euros net par an en l’occurrence).

Quand on habite sur le territoire de Toulouse Métropole, peut-on cumuler les deux aides, des deux collectivités, soit 300 euros en tout ? Voire 400 en déclenchant l’aide de l’Etat cumulée avec uniquement le bonus Région ? Théoriquement, rien de l’interdit puisque c’est le cumul collectivité/Etat qui est plafonné à 200 euros. Et que l’éventualité du cumul de deux subventions locales n’est pas évoquée. Mais les deux collectivités vont peut-être se rapprocher pour rendre la manœuvre impossible… Suspense.

* Rens. par mail à veloelectrique@toulouse-metropole.fr