La maladie de la langue bleue met les éleveurs dans le rouge

Amandine Rancoule - ©2008 20 minutes

— 

Quatre élevages contaminés par la Fièvre catarrhale ovine (FCO), dite maladie de la langue bleue, ont été détectés en Haute-Garonne la semaine dernière. « On peut craindre qu'une cinquantaine d'élevages soient touchés dans les prochains jours », souligne Daniel Grenouillat, directeur départemental des services vétérinaires.

Une campagne de vaccinations d'urgence contre la FCO, non transmissible à l'homme, devrait être menée début septembre. « C'est une catastrophe économique. Les bêtes devraient déjà être parties et les exportations ne reprendront qu'à la fin de l'année », précise Cédric Daure, éleveur dans le Comminges. Selon la chambre d'agriculture, les éleveurs haut-garonnais pourraient connaître une cessation d'activité de trois mois et engranger une perte d'un million d'euros.