VIDÉO. «Gilets jaunes» à Toulouse: 6.000 manifestants, 17 interpellations... et moins de dégâts que d'habitude

ACTE 13 A Toulouse, les « gilets jaunes » ne sont pas fatigués. L’acte 13 s’est soldé par 17 interpellations et un blessé

H.M. avec AFP

— 

Dans un cortège de "gilets jaunes", à Toulouse. Illustration
Dans un cortège de "gilets jaunes", à Toulouse. Illustration — F. Scheiber - Sipa

Les vitrines et les agences bancaires ont été relativement épargnées cette fois. Mais samedi 9 février, avec quelque 6.000 manifestants dans les cortèges selon la police, l’acte 13 a encore placé Toulouse en tête de la mobilisation des «gilets jaunes». D’ailleurs, ils scandaient, « on n’est pas fatigués ».

Les inévitables échauffourées avec les forces de l’ordre ont toutefois éclaté, notamment sur la place du Capitole puis du côté du boulevard Carnot. La préfecture indique dans un bilan qu’il y a eu « un blessé en urgence relative » et que 17 personnes ont été interpellées. 14 d’entre elles étaient toujours en garde à vue ce dimanche. Elle recense aussi « des tags sur quelques devantures de magasins ».

Selon la mairie, les dégâts sur le mobilier urbain de Toulouse s’élèvent à 5,6 millions d’euros depuis le début du mouvement. Vendredi, au cours d’un conseil municipal exceptionnel, le Capitole a débloqué une aide exceptionnelle d’un million d’euros pour les commerçants. Les élus municipaux ont aussi décidé à l’unanimité d’engager la responsabilité de l’Etat dans les débordements.