Toulouse: L'Envol des pionniers, le lieu hommage aux héros de l'aéronautique, en cinq escales

CULTURE Les pilotes et mécanos de l’Aéropostale reprennent vie à Toulouse dans un lieu interactif qui retrace les débuts de l’aéronautique civile, à l’endroit même où elle est née…

Hélène Ménal

— 

Dans l'exposition permanente de l'Envol des Pionniers, à Toulouse.
Dans l'exposition permanente de l'Envol des Pionniers, à Toulouse. — H. Menal - 20 Minutes
  • A mi-chemin entre le lieu de mémoire et l’espace culturel, l’Envol des Pionniers rend hommage aux héros de l’aéronautique civile comme Latécoère ou Mermoz.
  • 100 ans après les débuts, et au même endroit, il redonne vie au héros de cette aventure.
  • Les Toulousains ou touristes pourront le découvrir gratuitement ce week-end.

Un siècle pile après le premier vol postal entre Toulouse et Barcelone, la ville Rose rend hommage aux pionniers de l’aéronautique – industriels, techniciens et pilotes – à travers un lieu vivant et ludique. Baptisé l’ Envol des Pionniers, il permet de traverser un siècle d’exploits, à l’endroit même où tout a commencé.

Ce qu’il faut savoir sur ce nouvel espace culturel qui fait revivre Saint-Ex, Mermoz ou Guillaumet, le visionnaire Latécoère ou l’expérimenté Didier Daurat.

Rappels historiques

L’Envol des Pionniers a atterri à Montaudran, à l’endroit où le constructeur Pierre-Georges Latécoère a installé ses usines loin des champs de bataille de la Grande Guerre. Là où il a eu l’intuition qu’il y avait un avenir civil pour les avions. Enfin, là où il a décollé en personne pour Barcelone le 25 décembre 1918 pilotant le premier vol postal de l’histoire. En 1927, les usines Latécoère sont revendues et rebaptisée du nom mythique d’Aéropostale. En 1933, le site est racheté par Air France qui y entretiendra ses avions jusqu’en 2003.

Pièces de musée

Le lieu n’est pas un musée assure-t-on mais pour les amateurs de manches à air ou de manches tout court, c’est tout comme. Les mordus y retrouveront un authentique siège en osier où s’asseyaient les premiers passagers, les fameuses affiches de l’Aéropostale ou encore une maquette grandeur nature du biplan Salmson 2A2, utilisé lors vol inaugural et que Tintin n’aurait pas renié.

Personnages incarnés

Des médiateurs incarnent les pilotes, mécanos ou passagers.

Là où le Musée Aeroscopia de Blagnac s’attache aux machines, l’Envol des Pionniers s’intéresse aux hommes. Sa gestion a été confiée aux spécialistes qui pilotent déjà la Cité de l'espace. Le visiteur retrouvera leur touche dans les bornes ludiques, interactives et pédagogiques.

L’équipe des médiateurs scientifiques a choisi aussi d’incarner les héros, célèbres ou ordinaires. Mécanos, chefs bourrus, pilotes sûrs d’eux en « stage cambouis », « entoileuses » habillant les ailes… des personnages en chair et en os surgissent à l’impromptu du passé.

Des touristes dans la soute

Des billets couplés seront proposés pour visiter l’Envol des Pionniers mais aussi la Cité de l’Espace et Aeroscopia. « Nous avons désormais un circuit de tourisme scientifique unique au monde, constate Jean-Luc Moudenc, le président de Toulouse Métropole. Avec une offre aussi riche, on peut fixer les touristes et engranger des nuitées d’hôtel ».

Gratuit pendant deux jours

Le premier tour de piste sera gratuit. Des journées portes ouvertes sont organisées samedi 22 et dimanche 23 décembre. Ensuite l’entrée sera à 8 euros pour les plus de 6 ans.