VIDEO.«Gilets jaunes» à Toulouse: 31 interpellations, 29 blessés, un symbole... et davantage de manifestants qu'à Paris

MOBILISATION L’acte V des « gilets jaunes » a été moins violent que les précédents à Toulouse. Mais pas vraiment pacifiste non plus…

H.M.

— 

Des Gilets jaunes agenouillés en signe de protestation, samedi 15 décembre à Toulouse.
Des Gilets jaunes agenouillés en signe de protestation, samedi 15 décembre à Toulouse. — F. Scheiber - Sipa

Avec 4.500 manifestants mobilisés pour l’acte 5, les «gilets jaunes» de Toulouse (aidés par les « gilets orange » des syndicats) ont frappé plus fort qu’à Paris. Ils ont aussi fait preuve d’une certaine insolence en s’agenouillant symboliquement, mains sur la tête, devant les deux blindés de la gendarmerie spécialement déployés pour l’occasion, dans une allusion au 151 jeunes interpellés devant un lycée de Mantes-la-Jolie.

Ce samedi a été beaucoup moins chaud que les précédents dans les rues de la Ville rose. Mais les inévitables échauffourées ont tout de même éclaté à la dispersion du cortège, accompagnées d’incendies de poubelles et de barricades. Le nuage de gaz lacrymogènes a atteint la place du Capitole où le marché de Noël a dû - encore - fermer ses chalets en début de soirée. Les affrontements les plus violents ont eu lieu au bas des allées Jean-Jaurès.

28 actions en Haute-Garonne

La préfecture indique que 31 personnes ont été interpellées « avec différentes armes ou pour des dégradations ou violences à l’encontre des forces de l’ordre ».Parmi elles, 26 sont encore en garde à vue ce dimanche. L’acte V a aussi fait 29 blessés, dont 21 dans les rangs des forces de l’ordre. Plus d’une dizaine de vitrines ont été détériorées.

En comptant ceux de Toulouse, 5.300 manifestants ont été dénombrés en Haute-Garonne au cours de 28 actions, notamment sur des péages autoroutiers.