«Gilets jaunes» à Toulouse: Transport d'essence, d'armes, de pétards... Le préfet prolonge les mesures de sécurité

SECURITE A Toulouse et en Haute-Garonne, le préfet prolonge l’interdiction de transporter de l’essence, des armes de chasse ou encore des pétards et fumigènes jusqu’au lundi 17 décembre…

H.M.
— 
Un bidon d'essence. Illustration.
Un bidon d'essence. Illustration. — Isopix - Sipa

Acte 5 ou pas dans la mobilisation des «gilets jaunes», le préfet de la Haute-Garonne prend les devants. « En raison des troubles importants liés à l’ordre public », Etienne Guyot vient de reconduire diverses précautions de sécurité jusqu’au lundi 17 décembre.

La première salve de mesures concerne les carburants. Leur vente au détail est interdite dans l’ensemble du département tout comme leur transport par jerricanes, cubitainers, bidons ou flacon.

Le préfet a également décidé de prohiber le port et le transport « sans motif légitime » d’armes de chasse et de munitions ou de tout autre objet qui pourrait y être assimilé.

Ni produits chimiques, ni pétards

Une autre catégorie d’objets est concernée : les produits dangereux, inflammables ou chimiques, les produits explosifs, les artifices festifs, les fumigènes et les pétards. Sauf si bien sûr ils sont à usage professionnel.

Samedi 8 décembre, les violences qui ont eu lieu à Toulouse en marge de l’acte 4 de la mobilisation des « gilets jaunes » ont fait quarante blessés, 12 dans les rangs des manifestants et 28 dans ceux des forces de l’ordre.