Blocage des lycéens à Toulouse: Le préfet interdit le transport et la vente au détail de carburant

SECURITE La multiplication des incidents violents à Toulouse en marge de la mobilisation lycéenne pousse le préfet à réglementer le transport de carburant...

H.M.

— 

Illustration. Pompes a essence.
Illustration. Pompes a essence. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Trop de foyers à Toulouse. Alors que depuis lundi, les feux et les incidents se multiplient devant les lycées et dans le centre-ville, le préfet de la Haute-Garonne prend des mesures drastiques. Etienne Guyot vient de prendre un arrêté préfectoral interdisant « l’achat et la vente au détail, l’enlèvement et le transport de tout carburant par jerricanes, cubitainers, bidons, flacons ou récipients divers ».

Ces consignes sont valables pour tout le département de la Haute-Garonne. Elles resteront en vigueur jusqu’au dimanche 9 décembre, couvrant un éventuel « Acte 4 » de la mobilisation des «gilets jaunes».

Mardi matin, le préfet et la rectrice d’académie, Anne Bisagni-Faure, ont appelé « à la plus grande prudence et à la responsabilité de chacun ».

La fédération de parents d’élèves FCPE31 a pour sa part demandé « à tous les élèves et à tous les parents » de faire preuve « de prudence et de modération ».