VIDEO. Toulouse: TFC, Michael Jackson et corrida... Le Stadium peut (enfin) se visiter et livrer ses secrets

EXPLORATION Le grand public peut découvrir depuis mi-novembre les entrailles du Stadium de Toulouse lors d'une visite guidée...

Nicolas Stival
— 
Il est désormais possible de visiter le Stadium de Toulouse, notamment le vestiaire du TFC.
Il est désormais possible de visiter le Stadium de Toulouse, notamment le vestiaire du TFC. — N. Stival / 20 Minutes
  • A la suite d’autres stades français et européens, le Stadium de Toulouse ouvre ses portes au grand public.
  • Loges, vestiaire, pelouse… Le supporter (ou pas) du TFC peut tout voir et découvrir des anecdotes.

Coupes du monde de foot et de rugby, concerts de David Bowie et de Michael Jackson… Depuis son inauguration en 1937, sur l’île inondable du Ramier, le Stadium de Toulouse a vu passer du beau monde. Mais saviez-vous que l’enceinte sportive municipale avait accueilli une corrida à cheval en 1949 (sans mise à mort) avec la Péruvienne Conchita Cintrón, immense vedette de l’époque ?

Depuis la mi-novembre, le grand public peut découvrir cette anecdote, entre beaucoup d’autres. Visiter une enceinte sportive, ce n’est pas une nouveauté, tant en France qu’à l’étranger. Mais dans la Ville rose, c’est donc tout récent. Le mercredi, passionnés de foot et béotiens peuvent s’engouffrer dans les entrailles du « Petit Wembley » (33.150 places), fief du TFC, pendant 90 minutes (13 € pour un adulte, 10 € pour un mineur, gratuit pour les moins de six ans).

« L’idée a germé en mai dernier, explique Stéphane Jacques, directeur d’YE (Your Event), en charge des (huit) espaces du Stadium et de leur commercialisation. Nous nous adressions aux entreprises, au CE, mais nous avons décidé de nous ouvrir au grand public, en nous associant à Manatour. »

Ce groupe toulousain proposait déjà, notamment, de visiter les usines Airbus. Désormais, des guides amènent les curieux à travers les quatre étages du Stadium : du luxueux restaurant 1938 avec sa terrasse panoramique jusqu’à la salle de presse en passant par la loge présidentielle, refuge du discret Olivier Sadran, et le tour de la pelouse (interdiction absolue de marcher dessus !).

Le vestiaire, clou de la visite

Le clou du spectacle reste la découverte du vestiaire du TFC, où les casiers des joueurs sont surmontés d’une frise représentant le «Onze de légende» du club, avec les incontournables Revault, Tarantini, Marcico, Elmander, Gignac et Ben Yedder.

Ventilateurs et luminothérapie... La pelouse du Stadium de Toulouse, souvent dévastée dans le passé par des champignons et autres parasites, est particulièrement bien soignée.
Ventilateurs et luminothérapie... La pelouse du Stadium de Toulouse, souvent dévastée dans le passé par des champignons et autres parasites, est particulièrement bien soignée. - N. Stival / 20 Minutes

A côté de l’écran tactile dernier cri qui sert aux causeries d’Alain Casanova, l’amoureux des Violets découvrira un lieu moins joli, mais tout aussi historique : le bassin où le maire Jean-Luc Moudenc laissa une cheville, un soir de mai 2007. Dans l’euphorie de la troisième place en L1, synonyme de tour préliminaire de Ligue des champions, l’édile avait été balancé dans l’eau par le défenseur Issou Dao et l’ailier Fodé Mansaré…

Au fait : le vestiaire fait partie des espaces à louer, par tranche d’une heure, pour les managers soucieux de motiver leurs équipes à la mode Casanova.