VIDEO. Toulouse: Cool, maintenant on peut recharger sa carte de transport de n'importe où

BON PLAN Plus de queue à la borne ou dans une agence. L’appli mobile PASS Easy lancée par Tisséo permet désormais aux Toulousains de recharger leur carte de transport à distance…

Hélène Ménal

— 

Avec l'appli PASS Easy, on peut désormais recharger sa carte Pastel à distance.
Avec l'appli PASS Easy, on peut désormais recharger sa carte Pastel à distance. — H. Menal - 20 Minutes
  • A Toulouse, les usagers peuvent désormais recharger leur carte de transport en commun depuis n’importe où.
  • L’application mobile PASS Easy s’adresse aux 400.000 détenteurs de la carte Pastel.
  • Mais elle ne fonctionne que sous Android.

En ce mardi matin, Marilys, une étudiante pressée, vient recharger en coup de vent sa carte Pastel à la borne située à l’entrée de la station de métro Capitole. Et quand elle apprend que c’est peut-être la dernière fois qu’elle effectue cette démarche, elle est ravie. « Plus la peine de chercher un tabac ou de faire la queue », se réjouit-elle.

Tisséo a en effet lancé ce mardi l’appli gratuite PASS Easy. « Elle permet de recharger sa carte Pastel depuis n’importe où, de mettre à jour son profil ou ses gratuités et d’acheter toute la gamme des tickets Tisséo », explique Marc Del Borello, le président de Tisséo Voyageurs. Le paiement est sécurisé et l’appli génère des justificatifs en PDF pour les notes de frais.

Cette nouveauté s’adresse aux quelque 400.000 détenteurs du sésame bleu. Elle arrive sept mois après l’application Ticket Easy qui permet à ceux qui n’ont pas la fameuse carte de composter avec leur téléphone portable et à laquelle 27.000 usagers se sont déjà convertis.

Uniquement sur Android

« L’enjeu c’est de faciliter la vie des gens. Je rappelle, par exemple, qu’il n’y a pas de borne Tisséo à la gare de Colomiers [raccordée au métro par la ligne C] et que le buraliste le plus proche est à 200 mètres », souligne Jean-Michel Lattes, le président de Tisséo Collectivités.

Au-delà de l’aspect pratique, le PASS Easy pourrait même avoir des vertus anti-fraude. Car beaucoup de resquilleurs se font contrôler avec des cartes Pastel valides mais pas rechargées. Leur principal argument de défense est qu’ils sont pressés et qu’ils la rechargeront à destination. Mais maintenant, plus d’excuse, avec la 4G, on peut même recharger dans le métro.

Le réseau de transport urbain de Toulouse est le premier de France à dématérialiser ainsi sa billétique. Est-ce à dire qu’à terme les bornes et les agences vont disparaître ? « Ce n’est pas l’enjeu. Mais on sait que toutes les évolutions techniques entraînent des évolutions sociétales », répond Jean-Michel Lattes. Il faudrait alors convaincre les derniers réfractaires. « Moi, j’aime marcher pour aller à la borne, confie une mère de famille venue recharger la carte de son jeune fils. J’adore aussi les cabines téléphoniques ! »

Il y a aussi les interdits d’office de PASS Easy : ceux qui possèdent un iPhone. « 15 % des utilisateurs de smartphone sont privés de nos services parce qu’Apple essaye de tout monnayer et que nous n’avons pas les moyens », rappelle le président de Tisséo. Il reste persuadé que la marque à la pomme « finira par changer d’avis ».