Toulouse: Un petit roupillon après le déjeuner? Le concept de restaurant à siestes débarque

SOCIETE Un restaurant situé rue Bayard, qui ouvrira ses portes fin octobre, sera le premier à proposer des cocons à sieste dans la Ville rose…

Julie Rimbert

— 

La start-up parisienne Nap&Up fournit les cocons de sieste au restaurant toulousain Sixta.
La start-up parisienne Nap&Up fournit les cocons de sieste au restaurant toulousain Sixta. — Nap&Up
  • Le restaurant Sixta proposera de la cuisine végétarienne et végane mais aussi un espace pour faire la sieste.
  • Des outils d’aide à l’endormissement équipent les six cocons à sieste disponibles.
  • L’espace sieste sera accessible aux clients du restaurant mais aussi aux passants.

De la nourriture saine et un espace pour faire la sieste. C’est le nouveau concept lancé par le restaurant Sixta qui ouvrira ses portes fin octobre, rue Bayard à Toulouse. Cuisine végétarienne et végane, sans gluten et sans lactose, le lieu se veut un espace de restauration du corps et de l’esprit.

C’est la première fois qu’un tel établissement s’implante dans la Ville rose. Le concept de bars à sieste est déjà connu à Paris depuis plusieurs années.

Des cocons de sieste au premier étage

« Je voulais avant tout ouvrir un restaurant proposant une cuisine saine et végétarienne mais surtout être en accord au travail avec mes valeurs personnelles, confie Benoit Guerche, qui travaille depuis une dizaine d’années dans la restauration. L’idée, c’est de démocratiser la sieste pour les gens qui travaillent, qu’ils viennent manger au restaurant ou pas. Et de redonner du temps de sommeil aux Toulousains ».

Selon une étude de la NASA, 20 minutes de sieste quotidienne permettent d’augmenter sa productivité au travail de 35 % mais également de réduire son stress et le risque d’accident au travail. Ainsi, au premier étage du restaurant, les adeptes des petits sommes pourront s’installer confortablement dans des cocons de sieste, selon plusieurs formules. Pour les aider à s’endormir, des musiques douces, un appareil d’hypno-stimulation ou encore un tapis d’acupression.

Culture de spiruline et SOL Violette

Les clients du restaurant bénéficieront de tarifs préférentiels sur les siestes mais il sera aussi possible aux passants fatigués après un après-midi shopping en ville de profiter de ce service. « Six cocons seront disponibles dans deux salles distinctes, avec une personne qui s’occupera uniquement de cet espace, précise Benoit Guerche. Ce sont des bulles isolées du bruit et de la lumière pour favoriser l’endormissement ».

Loin d’être un restaurant traditionnel, Sixta propose des aliments alternatifs comme de la spiruline, cette micro-algue d’eau douce aux vertus antioxydantes, qui est cultivée au sein de l’établissement dans trois phytotières mises à disposition par la start-up toulousaine Alg & You. Et pour aller jusqu’au bout de sa démarche solidaire et local, le resto permet à ses clients de payer en SOL Violette, la monnaie locale et solidaire de Toulouse.