Toulouse: Cinq choses qui vont vous changer le paysage

PROSPECTIVE Arrivées ou démolitions, dans les mois à venir le paysage urbain et culturel de la Ville rose va changer. « 20 Minutes » passe derrière les palissades vous donne un aperçu du programme…

B.C. et H. M.
— 
Une plateforme recouvrera les poutres en béton de l'écluse Bayard, face à la gare Matabiau.
Une plateforme recouvrera les poutres en béton de l'écluse Bayard, face à la gare Matabiau. — Agence BAU B.
  • En attendant les grandes inaugurations du mandat, des projets aboutissent ici et là.
  • De la nouvelle salle de boxe à Papus à l’éclairage de la rocade, « 20 Minutes » fait le tour des nouveautés à venir.

Les grands chantiers toulousains comme les ramblas, le doublement de la capacité de la ligne A du métro ou encore l’ouverture du nouveau Parc des Expos seront livrés juste avant les élections municipales, fin 2019-début 2020.

Mais cela ne veut pas dire que le visage de Toulouse ne va pas évoluer d’ici là. Voici cinq « événements » imminents et qui, en centre-ville ou dans les faubourgs, pourraient bien changer votre quotidien.

La réparation de l’éclairage de la rocade

Doit-on ou non éclairer la rocade la nuit ? Encore faut-il pouvoir le faire. Or les anciens lampadaires sont trop vétustes. En accord avec la mairie, l’Etat a donc décidé d’investir 8 millions pour assainir une situation parfois polémique : les travaux vont commencer sur 22 bretelles simples, notamment du périphérique ouest, dès la fin de cette année avec le démontage des vieux candélabres. Ils seront remplacés par des nouveaux au début de l’année prochaine. L’idée générale est à terme de ré-éclairer certains tronçons et tous les nœuds autoroutiers ou bifurcations.

Un nouveau parvis pour la gare

Si le suspense dure sur l’échéance de l’arrivée du TGV,les travaux de la gare Matabiau, eux, avancent. Dès décembre, les Toulousains pourront déambuler sur un parvis élargi, recouvert d’un plateau en chêne. Parallèlement, la construction d’une passerelle de bois au-dessus du Canal au niveau de l’écluse Bayard va démarrer. Elle ouvrira le quartier sur le centre-ville.

Une salle de boxe « olympique » à Papus

Il s’est battu pour faire rayonner son quartier. Le champion du monde de boxe amateur et vice-champion olympique Sofiane Oumiha​ prend ses quartiers à Papus dans sa nouvelle salle de boxe. Le Boxoum, un bâtiment à disposition par la Métropole, accueillera le club éponyme.

Un bestiaire mécanique à la Halle de la Machine

L'araignée Kumo à l'attaque de la rue Jean-Jacques Rousseau à Nantes.
L'araignée Kumo à l'attaque de la rue Jean-Jacques Rousseau à Nantes. - F.Brenon/20Minutes

Depuis plusieurs semaines, au bout de la Piste des Géants, à Montaudran, on devine à travers les vitres de la halle de la Machine, le Minotaure. Cachée sous une bâche, cette créature mi-homme mi-taureau de 47 tonnes déboulera en ville le 1er novembre, pour quatre jours de fête. Il sera accompagné, notamment, de celle qui a tissé le fil d’ariane, une araignée géante bien connue des adeptes de la compagnie dirigée par François Delarozière. Ce spectacle baptisé « Le Gardien du Temple » sera une mise en bouche avant l’inauguration de la Halle, les 9, 10, 11 novembre. Ce lieu atypique, où les visiteurs pourront voir diverses créations de la compagnie, devrait devenir un des centres d’intérêt culturel de la Ville rose.

La fin d’une verrue au Mirail

Il symbolise les marchands de sommeil et gâche le paysage. L’immeuble des Castalides, au Mirail, va enfin être démoli. Le rachat par Habitat Toulouse des quelque 400 logements insalubres en copropriété a pris plus de temps que prévu. Mais les bulldozers arriveront bien au printemps prochain. Mais pour l’instant, rien n’a été décidé sur l’avenir du vaste terrain.