Toulouse: Le plastique disparaîtra progressivement des cantines toulousaines à partir de janvier

SANTE A partir de janvier, les barquettes en plastique seront remplacées peu à peu par des emballages en cellulose pour les aliments destinés aux cantines toulousaines…

Beatrice Colin

— 

Toulouse, le 18 décembre 2012. Cantine du groupe scolaire Jean Jaurés pour les primaires.
Toulouse, le 18 décembre 2012. Cantine du groupe scolaire Jean Jaurés pour les primaires. — Fred.Scheiber

Après le Bisphénol A et les phtalates, le plastique est de plus en plus pointé du doigt. En particulier son utilisation dans les cantines sous forme de barquettes à usage unique. Lorsqu’elles sont réchauffées, le plastique peut alors libérer dans les aliments des molécules nocives pour la santé.

Sollicitée par des parents d’élèves, la mairie de Toulouse a décidé de progressivement éliminer cette matière de sa cuisine centrale. Après plusieurs semaines d’expérimentation, elle va opter pour l’utilisation de barquettes d’origine végétale dès janvier.

Question du recyclage

L’appel d’offres sera lancé dans les prochains jours, mais une partie des contenants restera en polypropylène.

« Nous sommes obligés de les garder, car lors des tests des échantillons, nous n’avons pas été complètement satisfaits. Sur les produits huileux, comme la vinaigrette, il y a un problème lié à l’operculage. Mais nous utiliserons les barquettes en cellulose au maximum », assure Martine Susset, conseillère municipale déléguée à la restauration scolaire.

« C’est une avancée », reconnaît Christine Chabanette, à l’initiative du collectif de parents d’élèves « Qualité cantines Toulouse ». Ce dernier a adhéré­ au mouvement national « cantine sans plastique » et aurait aimé qu’au-delà de l’aspect sanitaire, le côté environnemental soit aussi pris en compte.

« Si ces barquettes sont 100 % biodégradables, il n’existe pas encore de filière de traitement. A Strasbourg, ils sont revenus à l’inox, ce serait l’idéal », assure cette mère d’élève.