Toulouse: La plateforme Baby Hop simplifie les voyages des parents en louant du matériel pour bébé

SOCIETE Ce site collaboratif met en relation les parents en voyage voulant louer du matériel de puériculture et ceux qui stockent dans leur garage leurs poussettes et sièges auto…

Julie Rimbert

— 

Illustration d'une poussette au bord de l'eau.
Illustration d'une poussette au bord de l'eau. — P.MAGNIEN / 20 MINUTES
  • Globe-trotter aguerrie, Karina Silva a lancé Baby Hop en avril pour aider les parents avec enfants à voyager plus léger.
  • En quelques clics, les parents voyageurs sont mis en relation avec des couples qui louent leur matériel pour bébé.
  • Près de 2.000 utilisateurs se sont déjà inscrits pour ce service.

C’est la hantise des parents lors des départs en vacances : faire entrer poussette, siège-auto et baignoire pour bébé dans la voiture familiale peut vite tourner à la prise de tête. Pour éviter que les préparatifs du départ tournent au vinaigre, une Toulousaine a lancé en avril la plateforme Baby Hop qui permet de louer entre particuliers du matériel de puériculture.

Le site met en relation les parents qui partent en voyage, recherchant du matériel pour bébés et enfants, et ceux qui en disposent mais qui ne s’en servent plus.

Inscription gratuite

« C’est impossible de trimballer tout le matériel pour bébé quand on est en vacances, explique Karina Silva, la maman toulousaine qui a créé Baby Hop. L’idée d’un tel site d’économie collaborative autour du matériel de puériculture est venue après un voyage où ma poussette a été cassée à l’aéroport. Je me suis dit que j’allais passer la journée pour en trouver une nouvelle alors que j’étais certaine qu’il y en avait des milliers inutilisés autour de moi. »

BabyHop permet donc aux parents de voyager plus léger et aux parents qui louent leur matériel d’arrondir leurs fins de mois. Les particuliers mettent en location leur poussette ou leur lit parapluie dont ils n’ont plus l’utilité sur la plateforme. L’inscription est gratuite. La start-up prend une commission sur chaque transaction pour se rémunérer.

Eviter la surconsommation

« Selon une étude, les jeunes parents dépensent en moyenne 1.500 euros à l’arrivée d’un enfant et chaque foyer possède près de 16 articles de puériculture, détaille Karina Silva. Ce matériel est utilisé environ six mois avant de finir au garage. Utiliser notre plateforme, c’est aussi un petit geste éco-responsable en évitant la surconsommation. Cela permet aussi de créer du lien entre parents et de s’échanger des astuces et des conseils. »

Près de 2.000 personnes se sont déjà inscrites sur la plateforme. Fort de ce succès, la start-up vient d’entrer au sein de l’accélérateur Momentum afin de poursuivre son développement.