Toulouse: Ça y est, on connaît le tracé final de la troisième ligne de métro

TRANSPORTS Les élus ont rendu leurs derniers arbitrages concernant la troisième ligne de métro toulousaine dont la mise en service est prévue pour 2024…

Helene Menal

— 

Passage d'une rame de métro au-dessus de la rocade toulousaine. Illustration.
Passage d'une rame de métro au-dessus de la rocade toulousaine. Illustration. — Fred.Scheiber
  • Les élus qui siègent à Tisséo ont voté le tracé définitif de la troisième ligne de métro.
  • Ils valident leur première idée de passer vers les faubourgs nord de la Ville rose.
  • La station Fondeyre fait sa réapparition.
  • La station Sept-Deniers sera implantée sur les terrains du TOAC.

L’échéance de mise en service, 2024, ne bouge pas, et le tracé non plus finalement. A l’issue de dix mois de réunions de concertation, l’itinéraire définitif de la troisième ligne toulousaine (Toulouse Aerospace Express) qui doit relier Labège à Colomiers en passant par Matabiau, a été voté ce mardi par les élus du Comité syndical de Tisséo.

Sans surprise, le tracé retenu – en 21 stations et pour 2,4 milliards d’euros – est celui du premier jet des ingénieurs, avec donc les mêmes points de discorde. La ligne TAE passera par les faubourgs nord de Toulouse, sans faire véritablement de crochet vers le centre-ville comme le souhaite un collectif citoyen.

La balle au centre aux Sept-Deniers

Autre arbitrage, la station du quartier Sept-Deniers sera finalement implantée sur les terrains du TOAC, le comité d’entreprise d’Airbus. Elle ne condamnera donc pas le jardin public qui fait office de poumon vert dans le secteur mais elle ne desservira pas non plus directement le cœur des habitations comme le réclame le comité de quartier.

Le tracé définitif voté le 11 juillet 2018 par le comité syndical de Tisséo.
Le tracé définitif voté le 11 juillet 2018 par le comité syndical de Tisséo. - Tisseo collectivites

La seule nouveauté est « technique ». Elle consiste à construire le « garage-atelier », le dépôt où sont stationnées et réparées les rames, au milieu du trajet et non pas à un terminus comme c’est le cas pour les lignes A et B. Il faut dire que la TAE, avec ses 27 kilomètres, est de loin la plus longue. Pour injecter des rames ou les remiser en cas d’incident mieux vaut prévoir une escale à mi-chemin. La zone pressentie est située chemin des Daturas, au nord des Sept-Deniers. Il va donc falloir déménager la déchetterie.

Fondeyre pour ne pas insulter l’avenir

L’ultime nouveauté est en fait un retour. Celui de la station Fondeyre, un temps rayée de la carte. D’un coût estimé de 20 millions d’euros, elle ne sera pas, c’est une évidence, la plus fréquentée de la ligne car cette zone industrielle n’est pas vraiment pavillonnaire. Mais les élus estiment que son potentiel « élevé sur le long terme ». A condition qu’un parking-relais de bonnes dimensions soit prévu, elle évitera des détours (et des bouchons) aux Toulousains qui franchissent la Garonne vers l’ouest.

La carte de la TAE est désormais sur la table. Selon Jean-Michel Lattes, le président de Tisséo-Collectivités, « la concertation va se poursuivre à l’automne ». En attendant l’enquête publique, prévue pour 2019.

>> A lire aussi : Une nouvelle localisation pour la future (et très polémique) station de métro des Sept-Deniers

>> A lire aussi : Vos idées les plus sensées et les plus folles pour que la 3e ligne de métro soit vraiment au top