Une carte d'allocataire de la CAF (Illustration).
Une carte d'allocataire de la CAF (Illustration). — ALLILI MOURAD/SIPA

SOCIETE

Toulouse: Les fraudes aux allocs en cinq chiffres

En Haute-Garonne, la CAF a épinglé 965 fraudeurs pour un préjudice total estimé à 5,2 millions d'euros...

  • 965 fraudeurs se sont fait pincer par la CAF de Haute-Garonne en 2017.
  • Les plus organisés ont pris de la prison ferme.
  • Les contrôles débouchent aussi parfois sur une bonne surprise pour les allocataires.

Le nombre de fraudes aux allocations sociales détectées a augmenté de 10,8 % l’an dernier en Haute-Garonne. Une hausse qui s’explique surtout par le fait que la CAF 31 est mieux armée et a resserré ses filets autour des faux allocataires. Petit tour d’horizon chiffré.

80.784 euros de butin. C’est la somme que cinq pseudo-allocataires ont détournée en utilisant des fausses cartes d’identité pour toucher l’ allocation aux adultes handicapés (AAH). Après un détour par le tribunal Correctionnel de Toulouse, les escrocs, déjà connus des services de police, ont tous écopé cette semaine d’une peine de prison ferme.

Même si ce chiffre peut donner le tournis, ce genre de cas est « rare », selon Christine Viero, responsable de la lutte contre la fraude à la CAF 31. Le montant moyen pour une fraude est de 5413 euros (contre 6.455 euros en moyenne dans l'Hexagone).

965 fraudes détectées. Leur montant total représente 5,2 millions, contre 4,2 millions en 2016. Les resquilleurs ne sont probablement pas plus nombreux (seulement 0.3 % des allocataires), c’est la lutte contre la fraude qui se perfectionne. La CAF 31 s’emploie de plus en plus à sensibiliser les allocataires sur les risques encourus en cas de situation de fraude avérée. Par des lettres d’avertissement, des pénalités financières ou des dépôts de plainte dans les cas les plus graves, en 2017, « toutes les fraudes ont été sanctionnées ».

Les sanctions appliquées par la CAF 31 aux fraudes détectées en 2017.
Les sanctions appliquées par la CAF 31 aux fraudes détectées en 2017. - CAF 31

1.128 alertes par courrier. C’est le nombre de lettres envoyées entre janvier et juin 2018 aux allocataires ayant des indus importants et/ou répétés pour les prévenir d’une erreur, jugée involontaire. Dans ce cas la qualification de fraude n’est pas retenue et le trop-perçu doit être remboursé.

4.020 contrôles. Les 16 agents de contrôles de la Haute-Garonne ont principalement rencontré les allocataires à leurs domiciles. Ces entretiens ont permis la régularisation de 3.831 dossiers.

40 % de surpris. Sur les quelque 4.000 foyers contrôlés, 40,4 % ont eu l’heureuse surprise de se voir attribuer de nouveaux droits, auxquels ils ne savaient qu’ils pouvaient prétendre.