Toulouse : L'école vétérinaire pousse ses murs pour faire face à une demande croissante

ANIMAUX Avec 20.000 animaux soignés par an, l'école vétérinaire agrandit et modernise ses installations, notamment les urgences...

Julie Rimbert

— 

Les chats sont les animaux les plus souvent accueillis aux urgences de l'école nationale vétérinaire de Toulouse.
Les chats sont les animaux les plus souvent accueillis aux urgences de l'école nationale vétérinaire de Toulouse. — Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée - Lydie Lecarpentier
  • L'école nationale vétérinaire de Toulouse, datant de 1964, a inauguré vendredi l'extension de son bâtiment, qui accueillera notamment les urgences.
  • Plus fonctionnelles et modernes, le parcours de soins et le suivi des animaux sera plus facile dans ce service flambant neuf.

Ils sont devenus des membres de la famille à part entière. De plus en plus de familles toulousaines possèdent un animal de compagnie. Face à ce phénomène de société, le Centre hospitalier universitaire vétérinaire des animaux de compagnie de Toulouse (CHUVAC) se dote d’un nouveau bâtiment, consacré en grande partie aux urgences.

Chaque année, près de 20.000 animaux sont soignés dans les cliniques de l’Ecole nationale vétérinaire (ENVT) de Toulouse. La nouvelle plateforme hospitalière répond aux besoins d’évolution et de modernisation de l’établissement qui date de 1964.

Faciliter le parcours de soins

« Les urgences de l’école vétérinaire, étaient mal installées, que cela soit pour les étudiants, l’aspect recherche ou le service aux particuliers, souligne Isabelle Chmitelin, directrice de l’ENVT. La pièce pour recevoir des animaux susceptibles d’être contagieux a été repensée, ainsi que celle pour les traitements anticancéreux ».

Près de 70 % des étudiants vétérinaires étant des femmes, le nouveau bâtiment est équipé d’un sas afin de recevoir les urgences en toute sécurité. L’organisation des soins a été repensée pour faciliter le parcours des animaux au sein du bâtiment. « Nous soignons tous les animaux, du chien au cheval en passant par les nouveaux animaux de compagnie comme des serpents ou des furets, précise la directrice. C’est pour les chats que la demande est la plus importante car c’est l’animal le plus répandu auprès des Toulousains ».

A l’horizon 2020, de nouveaux blocs chirurgicaux sortiront de terre. L’ENVT disposera alors d’un ensemble hospitalier de 3.780m2 pour les animaux de compagnie.

>> A lire aussi : Toulouse: Une petite chatte se perd et est retrouvée à plus de 600km de son domicile