Lourdes: Un élu FN condamné pour avoir diffusé les adresses des migrants

JUSTICE Olivier Monteil, patron du Rassemblement national (ex-FN) dans les Hautes-Pyrénées, a été condamné à 2.000 euros d'amende. Il avait diffusé sur Facebook les adresses des migrants acueillis à Lourdes...

H.M.

— 

Le nouveau logo du Rassemblement national, ex-Front national
Le nouveau logo du Rassemblement national, ex-Front national — J.-P. Ksiazek - AFP

Ce cadre du Rassemblement national (ex-FN) avait dévoilé sur Facebook les adresses où les réfugiés accueillis à Lourdes étaient logés. L’affaire remonte à octobre 2016, en plein débat sur l’arrivée des migrants. Mais c’est ce mardi qu' Olivier Monteil, secrétaire départemental du RN dans les Hautes-Pyrénées et conseiller régional d’Occitanie, a dû en répondre devant le tribunal correctionnel.

Selon La Nouvelle République des Pyrénées, le listing provenait en fait du commissariat de Lourdes. Un policier réserviste, sympathisant du parti, l’avait fait passer à l’élu. Ce dernier était donc poursuivi pour recel de bien provenant de viol, du secret professionnel.

2.000 euros d’amende

Le prévenu s’est défendu à la barre en indiquant qu’il voulait diffuser à travers la note les consignes données aux policiers et qu’il jugeait laxiste. A l’époque, la diffusion de son communiqué de délation, rapidement retiré, avait suscité un vif émoi.

L’élu a été condamné à 2.000 euros d’amende dont 1.000 avec sursis. Il n’a pas indiqué s’il comptait faire appel.