Toulouse: Non, la ministre de la Justice Nicole Belloubet ne sera pas candidate aux municipales

NON MERCI La ministre de la Justice met fin, avec fermeté, aux rumeurs sur sa candidature à la mairie de Toulouse…

H.M. avec AFP

— 

Nicole Belloubet, la Garde des Sceaux.
Nicole Belloubet, la Garde des Sceaux. — Jacques Witt/SIPA

Qu’on se le dise, en 2020, la course au Capitole se fera sans Nicole Belloubet. La ministre de la Justice a coupé court ce mardi aux rumeurs qui lui prêtaient cette ambition. « Je vais être très claire : je ne suis pas candidate aux élections municipales à Toulouse », a-t-elle déclaré ce mardi à quelques journalistes.

« Je voudrais avant tout réussir le travail que j’entreprends ici » en tant que Garde des Sceaux, s’est-elle justifiée, en soulignant l’importance du « temps long » lorsqu’on est « détenteur d’un portefeuille ministériel ».

Nicole Belloubet avait pour certains le profil idéal pour briguer le Capitole. Elle a enseigné dans la Ville rose, y a été rectrice, puis adjointe à la Culture sous l’étiquette PS et, enfin, conseillère régionale.

Contre-feu

Son nom revenait avec davantage d’insistance, notamment chez les marcheurs issus des rangs de la gauche, depuis que Christophe Castaner, le délégué général du parti macroniste, a laissé la porte ouverte à une alliance avec Jean-Luc Moudenc, le maire LR sortant.

Les allergiques à cette hypothèse doivent donc se trouver rapidement un(e) autre champion (ne). Crédible.

>> A lire aussi : Toulouse: En 2020, Jean-Luc Moudenc (LR) pourrait être soutenu par LREM (et c'est Castaner qui le dit)