Toulouse: Enseignes, stationnement... Ce qui va changer pour le shopping en centre-ville

COMMERCE Arrivées d’Uniqlo et de Primark, recherche de « concept store » ou allégement du coût de stationnement pour les clients. On vous dit ce qui va bouger pour le commerce en centre-ville…

Hélène Menal
— 
Les travaux ont connu une accélération et l'ouverture de Primark doit intervenir rapidement.
Les travaux ont connu une accélération et l'ouverture de Primark doit intervenir rapidement. — H. Menal - 20 Minutes
  • Un plan de 25 actions va être adopté pour renforcer l’attractivité commerciale du centre-ville de Toulouse.
  • Les arrivées de Primark et d’Uniqlo sont imminentes.
  • Les commerçants veulent aussi lancer une carte de fidélité qui permettrait de compenser le coût du stationnement.

Quel est le centre commercial de l’agglomération toulousaine qui abrite 1.700 boutiques, fait 821 millions de chiffre d’affaires et voit parfois défiler jusqu’à 10.000 piétons par heure dans ses artères les plus passantes ? C’est tout simplement le centre-ville de la Ville rose qui, avec seulement 5 % de taux de vacance (contre 11 % sur le plan national), résiste plutôt bien aux hypers de la périphérie. Et compte bien continuer à le faire.

Vendredi, le conseil municipal doit se pencher sur un « plan de renforcement », comprenant 25 actions en cours et à venir, validées par la fédération des commerçants, la Chambre de commerce et d'industrie et la Chambre de métiers. On vous dit ce qui va changer pour les adeptes du shopping.

Primark et Uniqlo, c’est pour très bientôt

Le japonais Uniqlo, déjà présent à Blagnac, aura pignon sur rue d’ici la fin de l’année dans le centre-ville. La boutique doit occuper plusieurs étages de l’ancien bâtiment des Voyages Fram dans la rue du Poids-de-l’Huile, où les travaux « avancent bien », selon Jean-Jacques Bolzan, l’adjoint au Commerce.

Même constat rue d’Alsace-Lorraine où le chantier de Primark après avoir stagné, s’accélère. Le secret est bien gardé mais l’ouverture pourrait intervenir dès cet été pour le champion irlandais du prêt-à-porter à prix cassé. Une arrivée diversement appréciée par la concurrence. « C’est une énorme machine à vendre. Elle risque de faire des dégâts collatéraux mais peut aussi créer un flux qui peut se transformer en opportunité pour d’autres types de commerces », estime Philippe Léon, le président de la fédération des commerçants, artisans et professionnels de Toulouse.

Deux nouveaux Starbucks doivent également ouvrir dans Toulouse

La vague des « concept stores ».

Gastro, déco ou techno (type Apple Store), dans les grandes villes, la tendance est aux grandes surfaces spécialisées. La mairie est « aux aguets », elle traque les grands locaux de plus 2.000 m² à proposer aux investisseurs.

Ils ne sont pas légion pour l’heure mais la réhabilitation du quartier Matabiau pourrait offrir des opportunités.

Des quartiers à réinventer

Dans le plan de renforcement du centre-ville, les spécialistes appellent ça « étendre le circuit marchand ». Les grands travaux en cours vont transfigurer certains secteurs qui vont devoir se trouver soit une spécialité, soit une harmonie commerciale.

Pour la rue Bayard, le projet est de spécialiser le haut (côté Matabiau) dans l’hôtellerie et la restauration. La partie centrale verrait une prépondérance des commerces de proximité, la partie basse serait plutôt « shopping » pour en faire un prolongement naturel du centre-ville (… et de Primark).

Le cas des allées Jean-Jaurès, dont les rez-de-chaussée sont déjà occupés par des activités de service, est plus délicat. La mairie compte sur les idées qui vont surgir sur le Ramblas pour assurer l’attractivité commerciale. Elle espère pouvoir spécialiser le bas des allées dans la restauration, en prolongement de Wilson.

Cher stationnement

Le coût de stationnement est le principal handicap du centre-ville par rapport aux centres commerciaux de la périphérie. La fédération des associations de commerçants réfléchit au lancement d’une carte magnétique de fidélité qui leur permettrait de rembourser à leurs clients soit leur ticket de parking, soit leur ticket de métro.