Toulouse: Mermoz, Saint-Ex… Le berceau de l’aéronautique rend (enfin) hommage aux pionniers

PATRIMOINE Dans sept mois, Toulouse ouvrira au public un « Espace Mémoire » interactif consacré aux pionniers de l’aviation civile. Dans les bâtiments originels, là où tout a commencé…

Hélène Ménal

— 

L'entrée de l'Espace Mémoire consacré aux pionniers de l'aéronautique qui ouvrira le 25 décembre 2018 à Toulouse.
L'entrée de l'Espace Mémoire consacré aux pionniers de l'aéronautique qui ouvrira le 25 décembre 2018 à Toulouse. — Toulouse Metropole
  • De Latécoère à Air France en passant par la prestigieuse Aéropostale, les bâtiments berceaux de l’aéronautique civile sont en cours de réhabilitation à Toulouse.
  • Ils sont transformés en Espace Mémoire rendant hommage aux pionniers.
  • Le site ouvrira au public le jour de Noël.

Il y avait un chaînon manquant. Toulouse n’est pas seulement la capitale européenne de l’aéronautique et du spatial, c’est aussi leur berceau. Tout a commencé il y a un siècle au bord de la piste, aujourd’hui enherbée, du quartier de Montaudran, quand l’industriel Pierre-Georges Latécoère a installé ses premiers ateliers. Ces bâtiments ont ensuite accueilli la grande épopée de l’Aéropostale avec les exploits de  Mermoz, Saint-Exupéry, Guillaumet, puis les premiers pas d’Air France.

Or, si entre le musée Aéroscopia de Blagnac et la Cité de l'Espace, les mordus peuvent passer leur journée la tête dans les étoiles, rien jusqu’ici dans la Ville rose ne rendait hommage à ces pionniers.

Le projet mémoire de la
Le projet mémoire de la - P. Arotcharen

Mais, dans sept mois, l’oubli sera réparé. L’Espace Mémoire de Montaudran ouvrira au public le 25 décembre, jour du centenaire du premier vol postal entre Toulouse et Barcelone, a indiqué ce vendredi Jean-Luc Moudenc, le maire lors d’une visite de chantier sur le site qui a levé un coin du voile sur ce qui attend les visiteurs.

Les bâtiments

Trois bâtiments sont en cours de réhabilitation pour l’espace mémoire : Le magasin général n° 30 de Latécoère, un vaste hangar ; le château Petit-Espinet Raynal qui a été le siège de Latécoère et où Didier Daurat dirigeait l’Aéropostale d’une main de fer ; et la Maison de la radio, carrée celle-là, où transitaient les messages aux pilotes.

Une halle Latécoère en cours de réhabilitation à Montaudran.
Une halle Latécoère en cours de réhabilitation à Montaudran. - H. Menal - 20 Minutes

Ce qu’on va y trouver

Le « grand magasin » accueillera des avions ou leurs reproductions, des expositions temporaires, mais aussi un dispositif permanent. Ce dernier, jalonné de bornes interactives, accueillera trois « bulles », trois ambiances : Le Sahara de Saint-Exupéry, l’Atlantique de Mermoz et la Cordillère des Andes de Guillaumet. Dans le château, le bureau reconstitué de Daurat accueillera une salle de réunion. Il y aura aussi à terme un restaurant.

Un site à plusieurs facettes

L’Espace Mémoire n’est qu’un volet d’un projet plus vaste autour de la piste de décollage historique de Montaudran et baptisé « La Piste des géants ». Il comprend aussi les Jardins de la Lignes, déjà ouverts, et la grande halle où la compagnie La Machine construira ses créatures fantastiques articulées. Elle ouvrira au public à la Toussaint 2018.

Vers un circuit complet

L’Espace Mémoire, qui doit coûter 10,6 millions d’euros, sera géré par la société mixte qui pilote déjà la Cité de l’Espace. Une réflexion est en cours sur un ticket d’entrée commun aux deux sites. Aéroscopia, qui deviendra bientôt un équipement métropolitain, pourrait compléter ce circuit touristique très aérien.