Toulouse: Les étudiants bloquent (temporairement) Sciences Po en solidarité avec la fac du Mirail

BARRICADES A Toulouse, le bâtiment de Sciences Po a été à son tour bloqué jeudi matin par les étudiants, en solidarité avec ceux de la fac du Mirail sur le point d’être délogés…

H.M.

— 

Le bâtiment de l'Institut d'études politiques de Toulouse a été bloqué dans la nuit.
Le bâtiment de l'Institut d'études politiques de Toulouse a été bloqué dans la nuit. — UET Twitter

Les barricades sont apparues dans la nuit rue des Puits-Clos devant l’entrée de l’Institut d'études politiques de Toulouse, gagné à son tour par la colère étudiante sur la réforme de l’accès à l’université.

Le groupe qui a bloqué Sciences Po indique l’avoir fait en solidarité avec les camarades qui occupent 'université Jean-Jaurès, sur le campus du Mirail, et sont sur le point d’être délogés par les forces de l’ordre après une décision du tribunal administratif.

 

Face à la mobilisation, la direction de Sciences Po a décidé d’annuler les cours pour la journée et de fermer les services administratifs. Les partiels programmés ce jeudi sont par conséquent eux aussi annulés.

A l'Université Jean-Jaurès, les étudiants et membres du personnel réunis en AG ce matin ont reconduit le blocage... en attendant l'inéluctable intervention de la police.

Ceux de Sciences-Po, réunis aussi en AG en milieu de journée, ont par contre voté pour le déblocage de leur établissement. La direction de l'IEP indique que les cours reprendront normalement demain matin.

>> A lire aussi : Toulouse: La direction de l'université Jean-Jaurès sollicite les forces de l'ordre «à regret»