Toulouse: Au tribunal ou en AG, le déblocage (éventuel) de l'université du Mirail devrait se jouer lundi

SOCIETE Le tribunal administratif rendra sa décision «au plus tard lundi» quant au déblocage par la force de l’Université Toulouse Jean-Jaurès. Mais lundi est aussi le jour d’une AG cruciale qui pourrait permettre une issue plus pacifiste…

Helene Menal

— 

L'entrée de l'université du Mirail, occupée sans discontinuer depuis le 6 mars.
L'entrée de l'université du Mirail, occupée sans discontinuer depuis le 6 mars. — H. Menal - 20 Minutes

Comme souvent, elle fait exception. Occupée depuis le 6 mars, l’université Toulouse 2 Jean-Jaurès, à Toulouse, n’a pas été évacuée de force à la faveur des vacances. Son administrateur provisoire, Richard Laganier, ne le souhaite pas. Il estime qu’il serait trop compliqué de sécuriser ensuite un site aussi vaste et ouvert.

Pour autant, l’heure n’est plus statu quo sur le campus du Mirail. Ce jeudi matin, le tribunal administratif de Toulouse a examiné le recours « en référé mesures utiles », déposé par le syndicat étudiant Uni et quatre particuliers, demandant « de libérer les locaux (…) au besoin avec le concours de la force publique ». Le tribunal rendra sa décision « au plus tard lundi ». Pile le jour de la rentrée, pile le jour de la nouvelle AG sur le site.

Les examens au parc des expos

Richard Laganier compte sur ce vote pour une résolution plus pacifique du conflit. Il appelle les étudiants à « s’opposer massivement à la minorité bloquante ». Et sur les réseaux sociaux, les étudiants pro-levée du blocage s’organisent en ce sens.

L'Arche, à l'entrée du campus fait partie, avec l'accueil, des deux bâtiments occupés jour et nuit.
L'Arche, à l'entrée du campus fait partie, avec l'accueil, des deux bâtiments occupés jour et nuit. - H. Menal - 20 Minutes

La troisième option, c’est que ni la justice, ni l’AG ne décident de mettre fin à l’occupation. Dans cette optique, la représentante de l’université qui était présente lors de l’audience de jeudi a annoncé que les examens seront organisés au Parc des Expositions, probablement début juin.

>> A lire aussi : Toulouse: Comment un campus peuplé d'irréductibles étudiants résiste encore et toujours