Toulouse: Vos idées les plus sensées et les plus folles pour que la 3e ligne de métro soit vraiment au top

TRANSPORTS Tisséo a compilé les sugestions des Toulousains pour la future 3e ligne de métro. Sans surprise, ils la veulent agréable, high-tech tout en restant humaine. Petit florilège...

Hélène Ménal

— 

Une vue d'artiste de l'intérieur des rames sur la ligne de métro Toulouse Aerospace Express
Une vue d'artiste de l'intérieur des rames sur la ligne de métro Toulouse Aerospace Express — Tisseo SMTC
  • Des tapis roulants horizontaux et des musiciens mais aussi des caméras et des vélos dans les rames.
  • 1.800 suggestions d’usagers pour la 3e ligne de métro ont été compilées par Tisséo.
  • Certaines seront peut-être retenues.

La mise en service de la fameuse 3e ligne de métro toulousaine est toujours prévue pour 2024. Et si le tracé ou certaines implantations de stations font encore débat, les usagers s’accordent pour dire qu’il faut qu’elle soit top confort. A l’automne, Tisséo les a consultés sur ce qu’on appelle dans le jargon « l’expérience voyageur ». 1.800 contributions, souvent très sensées, parfois un peu barrées, quelquefois contradictoires ont été enregistrées. Alors, c’est quoi la ligne idéale ? 20 Minutes a fait sa compilation.

Les propositions les plus sensées. Il y a d’abord les souhaits frappés du coin du bon sens : des revêtements de sol antidérapants dans les stations les plus fréquentées pour éviter les grandes glissades sur le carrelage les jours de pluie, des toilettes à l’intérieur, des prises pour recharger tablettes ou portables, ou encore des zones identifiées dans les rames pour les fauteuils roulants ou poussettes.

L’information voyageur est aussi une préoccupation majeure, et pas seulement en station. Les usagers aimeraient savoir à l’avance s’il y a des places de stationnement sur les parkings relais, ou un incident autre part sur le réseau qui pourrait ralentir leur trajet. Ils demandent à avoir accès à ces informations y compris dans les rames.

Dans les plus grandes stations d’échange, les tapis roulants horizontaux, façon aéroport, sont plébiscités. Enfin, certains souhaiteraient qu’on puisse monter avec son vélo, le week-end ou aux heures creuses.

Les suggestions les plus surprenantes. Les Toulousains veulent éviter la promiscuité dans les rames et ils aimeraient aussi voyager plus souvent assis. Deux aspirations évidemment contradictoires. Mais des petits malins contournent la difficulté en proposant différentes rames, les unes où tout le monde est debout pour les courageux, les autres avec plus de sièges, pour les seniors notamment. Une autre idée est de faire communiquer les rames, comme dans les trains ou le tram, pour pouvoir prendre l’air ailleurs en cas de concentration excessive.

Les stations et leurs abords sont déjà bardés de caméras. Pas de syndrome « Big Brother » cependant puisque beaucoup d’usagers réclament aussi des mouchards dans les rames.

L’idée a été évoquée d’utiliser les parois des rames ou des tunnels pour diffuser des informations. Mais pour les tunnels, les usagers interrogés sont plutôt street art et pour les infos, ils veulent se cantonner à la météo. Les accros aux infos ont la 4G, les autres n’ont pas envie que les malheurs du monde les poursuivent sous terre.

Les idées les plus funky. Pour l’ambiance, l’idée très parisienne émerge à nouveau d’accréditer des musiciens et des chanteurs. Pour mieux circuler sans donner l’impression de gendarmer, les usagers branchés proposent des «nudges», ces visuels, symboles ou autocollants qui guident vos pas de façon presque subliminale et empêchent les collisions. Enfin, l’idée de jeux pour les enfants dans certaines rames est dans l’air.

Et après ? Tisséo affirme que la synthèse des contributions sera transmise aux bureaux d’études qui seront en charge de concevoir la ligne. Ils pourront donc s’en inspirer.