VIDEO. Toulouse: Faire du golf en plein centre-ville? C’est désormais possible

LOISIRS La jeune société « Here we golf » propose de s’entraîner à l’intérieur, grâce à des simulateurs…

Nicolas Stival

— 

«Here we golf» propose trois simulateurs pour s'initier ou s'entraîner, au centre-ville de Toulouse.
«Here we golf» propose trois simulateurs pour s'initier ou s'entraîner, au centre-ville de Toulouse. — N. Stival / 20 Minutes
  • Trois simulateurs proposent 100.000 parcours, dont les plus célèbres.
  • Le couple à l’origine du concept veut contribuer à la démocratisation du golf.

Un local de 80 mètres carrés en centre-ville, à deux pas de la Halle aux Grains, et qui abrite 100.000 parcours de golf ? Ça existe désormais à Toulouse. Depuis le 8 mars, un couple de trentenaires, Caroline Itié et Damien Henaff, a ouvert Here we golf, qui abrite trois simulateurs.

« On a commencé ce sport il y a quatre ans et on est vite devenus passionnés, explique la jeune femme. On a toujours en tête son image élitiste, même si elle n’est plus forcément exacte partout. Alors, nous avons voulu rendre le golf géographiquement et financièrement accessible. »

L’idée ? Permettre aux golfeurs urbains, aguerris comme néophytes, de venir frapper la balle n’importe quand entre 11 heures et 22 heures, du lundi au samedi. Et cela, sans devoir se coltiner les bouchons pour rejoindre un parcours de la périphérie toulousaine, à La Ramée, Seilh ou Plaisance-du-Touch. Le tout moyennant 15,90 euros la semaine.

Balle et clubs fournis

Le principe ? On choisit d’abord un parcours, parmi les 100.000, donc, proposés par un logiciel spécialisé. Disons Saint Andrews (sans la pluie) ou Augusta, pour se la jouer un peu. Installé sur un petit tapis de (fausse) verdure, on frappe avec plus ou moins de style la balle avec un club que l’entreprise peut vous fournir, si vous avez oublié votre sac au bureau.

Damien Henaff et Caroline Itié, les fondateurs de «Here we golf» au centre-ville de Toulouse.
Damien Henaff et Caroline Itié, les fondateurs de «Here we golf» au centre-ville de Toulouse. - N. Stival / 20 Minutes

La balle vient frapper un écran géant placé à deux mètres devant vous, fabriqué avec un tissu résistant importé des Etats-Unis. C’est alors qu’opère la magie (ou la technologie, pour les plus cartésiens). « Un petit boîtier capte la vitesse, la rotation de la balle et l’angle du club à l’impact », détaille Damien Henaff.

Votre coup est visible sur l’écran. « Toutes les données sont affichées, reprend le gérant. Les débutants s’intéressent surtout à la distance du coup alors que les plus aguerris regarderont l’angle d’ouverture, la rotation latérale ou arrière. » Et tout cela, sans salir ses chaussures.