VIDEO.Toulouse: La manif féministe interdite de centre-ville par la préfecture

SOCIETE A Toulouse, la préfecture demande aux militantes féministes qui vont défiler à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes d’éviter l’hypercentre commerçant…

H.M.

— 

Illustration de CRS, à Toulouse
Illustration de CRS, à Toulouse — Fred.Scheiber

A Toulouse, la Journée des droits des femmes commence par un imbroglio sur le parcours de la manifestation. Les collectifs et syndicats féministes dont le cortège doit partir à midi de la place Arnaud-Bernard avaient l’intention de faire escale place du Capitole.

>> A lire aussi : Journée des droits des femmes: Ce jeudi, à 15 h 40, les hommes et les femmes sont appelés à faire grève

Mais la préfet, Pascal Mailhos, n’a pas validé ce parcours dans l’hypercentre de la Ville rose car il posait des « difficultés en matière d’ordre public ».

Les autorités sont en effet échaudées. Le 8 mars 20017 puis le 25 novembre suivant, deux manifestations féministes ont dégénéré en raison, selon préfecture, des « débordements » de « groupes radicaux qui se sont joints au cortège institutionnel ». Un fonctionnaire de police a même été blessé le 25 novembre.

Mais les organisateurs de la manifestation de ce jeudi n’ont pas déposé de nouveau parcours officiel. Le préfet leur demande donc très officiellement ce jeudi matin de « défiler sur les boulevards et de ne pas entrer dans le centre-ville ».

Le climat pourrait donc s’avérer plutôt tendu.