VIDEO. Haute-Garonne: Qui veut s'offrir le fameux château de Saint-Elix, celui des Montespan, vendu aux enchères en ligne?

INSOLITE Près de Toulouse, le fameux château de Saint-Elix, dernière demeure du marquis de Montespan, va être vendu lors d’enchères interactives. Du coup, ses portes seront exceptionnellement ouvertes à tous ce week-end…

Helene Menal

— 

Le château de Saint-Elix, 25 pièces dont 24 chambres.
Le château de Saint-Elix, 25 pièces dont 24 chambres. — Immonot
  • Edifié en 1540, le fameux château de Saint-Elix, au sud de Toulouse, est en vente.
  • Pour l’anecdote, il a été la demeure du marquis de Montespan, le plus célèbre cocu de l’histoire.
  • Mis à prix à 1,7 million d’euros, il sera vendu le 19 avril, en 36 heures chrono, via des enchères interactives.

Belle demeure Renaissance rénovée, à 50 minutes de Toulouse, dotée de 25 pièces dont pas moins de 14 chambres. Ça vous tente ? Parce que  le château de Saint-Elix est à vendre. Les Toulousains le connaissent bien parce qu’il surgit immanquablement au bord de l’A64 sur la route du ski.

Saint-Elix-le-Château se situe à une cinquantaine de km de Toulouse par l'autoroute A64.
Saint-Elix-le-Château se situe à une cinquantaine de km de Toulouse par l'autoroute A64. - Map4News

Les amateurs d’Histoire y verront plutôt la marque du marquis de Montespan, le plus célèbre et attachant cocu de l’histoire qui l’a embelli pour reconquérir – sans succès – son épouse plus portée sur le château de Versailles et mieux lotie dans les bras de son amant, Louis XIV.

>> A lire aussi : Cadeau du ciel? Une église mise en vente pour 50.000 euros sur Le Bon Coin

Les murs du château fourmillent d’anecdotes et la bonne nouvelle, c’est qu’il sera exceptionnellement ouvert les 10 et 11 mars pour les visites avant la vente. Pas besoin de venir en grosse berline et tiré à quatre épingles pour passer pour un acquéreur potentiel, les simples curieux sont aussi acceptés. Les vrais acheteurs intéressés auront droit à une visite privée. « Un château comme celui-ci s’achète en tissant un lien qu’on ne peut ressentir qu’en le visitant seul », relève Hélène Ferriz-Bruneau, de l’office notarial de Cahors chargé de la vente.

36 heures chrono pour enchérir

Il faut tâter et humer la vieille pierre car le reste se fera dans une « salle des ventes virtuelle ». Pour ce bien plus qu’insolite, l’actuel propriétaire, un entrepreneur cadurcien qui organise sa succession, a en effet choisi un mode de vente innovant : la vente aux enchères interactives.

Pas de bougie, pas de marteau. Une souris suffira le 19 avril prochain, et du sang-froid. Où qu’ils soient dans le monde, les acheteurs agréés (et donc solvables) qui auront le code auront 36 heures pour l’emporter. Et l’espoir est bien entendu que le château s’envole bien au-delà du prix de départ fixé à 1,7 million d’euros. « En fait, pour un château, personne ne connaît réellement le marché, explique Hélène Ferriz-Bruneau. Les enchères interactives sont un moyen très sain de fixer le prix réel ».

Et comme on n’est pas sur eBay, le propriétaire aura le dernier mot. Il choisira in fine qui mènera la vie de château.