Toulouse: Maison éclusière (idéalement placée) cherche bonne idée pour ressusciter

URBANISME A Toulouse, la mairie lance un appel à projets pour la maison éclusière du Pont Saint-Michel. Alors, guinguette, bar à ongles ou idée saugrenue ? Le «lauréat» doit être prêt à ouvrir le 7 juillet…

Hélène Menal
— 
Construite au début du XIXe siècle, la maison éclusière fait 80 m2 et dispose de 250 m2 de terrain.
Construite au début du XIXe siècle, la maison éclusière fait 80 m2 et dispose de 250 m2 de terrain. — Toulouse Metropole

Va-t-on y écluser des verres, y acheter des souvenirs, s’y faire bronzer ? À Toulouse, la maison éclusière du pont Saint-Michel cherche sa voie.

La mairie vient de lancer très officiellement un «appel à projets» pour confier les clés de la bâtisse à un commerçant prêt à la retaper et à animer les berges de Garonne dès cet été.

Ouverture le juillet

La maison construite en même temps que l’écluse, en 1825, est située à l’extrémité de l’île du Ramier, côté centre-ville. C’est-à-dire à l’exacte proue du fameux « Central Park » qui doit être créé le long du fleuve, une fois que le Parc des expositions aura déménagé.

« L’établissement devra ouvrir le 7 juillet, en même temps que le nouveau théâtre de verdure du Ramier et qu’une aire de jeu pour enfants », indiqueMarie-Hélène Mayeux-Bouchard, conseillère municipale en charge des fleuves et canaux.

Les projets des candidats seront jaugés par une commission notamment sur le critère « de l’originalité du concept et de la qualité du service ». L’idée d’une guinguette n’est pas écartée. Sinon l’élue ne prendrait pas la peine de préciser que la musique amplifiée sera prohibée « pour respecter la tranquillité des riverains et des oiseaux de l’île ».

La maison éclusière Saint-Michel se situe sous le pont du même nom, au nord de l'île du Ramier.
La maison éclusière Saint-Michel se situe sous le pont du même nom, au nord de l'île du Ramier. - F. Scheiber - 20 Minutes