Toulouse: Deux compteurs Linky partent en fumée dans une résidence

ELECTRICITE Des compteurs Linky sont partis en fumée il y a une dizaine de jours à Toulouse. La direction d’Enedis assure qu’il s’agit d’un problème de serrage, pas de compteur en lui-même…

Béatrice Colin
— 
Un compteur Linky.
Un compteur Linky. — LODI FRANCK/SIPA
  • Deux compteurs se sont consumés dans un immeuble toulousain le 17 novembre dernier.
  • Pour Enedis, le sinistre est un probléme électrique dû à un serrage pas assez fort lors de l'installation.

Lundi soir, un compteur Linky a pris feu dans les Yvelines. L’intervention rapide des pompiers a permis de limiter les dégâts. Le 17 novembre, à cause d’un problème d’origine électrique, deux compteurs du même type sont partis en fumée dans une résidence toulousaine en milieu de journée. Ce sont les habitants qui ont appelé les pompiers.

De quoi les inquiéter et attiser la méfiance vis-à-vis de cette nouvelle technologie, déjà déployée dans 40 % des foyers de l’agglomération toulousaine par Enedis. Si le sinistre survenu il y a une dizaine de jours dans la Ville rose a été circonscrit, les résidants ont eu une belle frayeur selon La Dépêche.

Un problème de serrage

Les compteurs ont été changés et une enquête a été diligentée par les services d’Enedis. « Lorsque nous sommes arrivés sur place, nous avons pu constater que cet incident était d’origine électrique due à un échauffement. Mais ce n’est pas un incendie du compteur Linky, cela aurait pu arriver avec la précédente génération », assure Gaétan Gueguen, directeur territorial d'Enedis.

Ce responsable tente ainsi de déminer le terrain. Car la question des compteurs Linky fait débat au sein du grand public et est souvent l’objet de réticences, voire de critiques. Sur la métropole toulousaine, 130.000 des 310.000 compteurs ont déjà été changés.

>> A lire aussi : Des élus et des habitants manifestent à Colmar contre les compteurs Linky

Un problème de serrage pas assez important lors de l’installation serait donc à l’origine du sinistre. Et comme il y a eu beaucoup de nouveaux compteurs installés ces derniers temps, « c’est un cas qui peut arriver », consent le responsable d’Enedis. Avant de préciser qu’il « s’agit d’une consumation et non d’un incendie. Les compteurs Linky sont équipés d’un retardateur de flammes ».

En attendant, cela ne manquera pas de donner du grain à moudre aux opposants de cette technologie.