Le centre-ville de Toulouse lors d'un pic de pollution.
Le centre-ville de Toulouse lors d'un pic de pollution. — FRED SCHEIBER

SANTE

Toulouse: Vignette, sanctions, limitations... Cinq choses à savoir sur les nouvelles mesures antipollution

La vignette Crit’Air entre en vigueur ce lundi dans l’agglomération toulousaine. Elle permettra la « circulation différenciée » lors des pics de pollution et s’accompagne d’autres mesures générales…

  • Lors du prochain pic de pollution, la circulation différenciée entrera en vigueur à Toulouse au 3e jour d’alerte.
  • Elle sera appliquée à l’intérieur du périphérique mais pas sur ce dernier.
  • Rouler sans vignette Crit’Air ou avec la mauvaise couleur entraînera une amende de 68 euros.

Alors que Toulouse vient de connaître un long pic de pollution, du 18 au 22 novembre, le préfet, Pascal Mailhos, annonce de nouvelles mesures pour améliorer la qualité de l’air, dont l’entrée en vigueur dès ce lundi de la fameuse vignette Crit’Air. Voici ce qui va changer pour les automobilistes et pourquoi.

Il va falloir lever le pied sur l’A62. A partir du 1er janvier 2018, la vitesse maximale autorisée sur l’ A62 à l’approche de Toulouse sera abaissée de 130 à 110 km/h. Cette mesure entrera en vigueur sur la portion comprise entre l’échangeur de Saint-Jory et la barrière de péage Toulouse Nord. Elle sera permanente. « Un abaissement de la vitesse de 20km/h permet de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre de 10 % », rappelle le préfet qui a choisi l’un des axes les plus fréquentés par les « navetteurs ».

Classification de la vignette pollution Crit'Air.
Classification de la vignette pollution Crit'Air. - www.certificat-air.gouv.fr/

Quel sera le périmètre pour la circulation différenciée ? En cas de pic de pollution, la « circulation différenciée » entrera en vigueur à partir du troisième jour et uniquement à l’intérieur du périphérique toulousain. A la surprise générale, ce dernier ne sera pas concerné pour ne pas empêcher le trafic de transit.

>> A lire aussi : C'est le moment d'acheter sa vignette Crit'Air, obligatoire à partir de lundi

Qui pourra rouler ? L’épisode étouffant de la semaine dernière est tombé à pic. 60.000 habitants de l’agglomération ont déjà commandé leur vignette Crit’Air. Lors de la mise en place de la circulation différenciée, ceux qui n’en auront pas ne pourront pas circuler dans Toulouse sous peine de verbalisation. Ce sera également le cas pour les conducteurs dont la vignette sera bordeaux ou grise, autrement dit pour les propriétaires de diesel antérieurs à 2006.

Qu’est-ce qu’on risque ? Qu’elle que ce soit la date du prochain pic de pollution, il n’entraînera pas de verbalisation par souci de pédagogie. Ensuite, plus de cadeau, rouler avec une mauvaise couleur ou sans vignette du tout coûtera 68 euros d’amende (ou 45 euros en payant tout de suite).

Les chiffres qui font tousser. Le vrai coût de la pollution se paye en termes de santé. Selon l’ Agence régionale de Santé (ARS), elle entraîne 2.800 décès prématurés par an dans les centres urbains les plus pollués de la région Occitanie. A Toulouse, revenir au niveau de pollution observé dans les 5 % des communes les moins polluées permettrait d’éviter 105 décès par an et d’économiser 174 millions d’euros de dépenses de santé ;

Enfin, les scientifiques estiment que la pollution de l’air est responsable d’une augmentation de 15 % à 30 % des cas d’asthme chez les enfants.