Act Up interpelle le maire sortant

M. V. - ©2008 20 minutes

— 

Ils sont contre le projet de la Grave et dénoncent un « bilan catastrophique en matière de santé publique ». Plusieurs militants d'Act Up Toulouse ont tenu hier à interpeller le maire sortant sur son bilan. « Depuis qu'il est arrivé, nous avons connu la fermeture de la pharmacie hospitalière de la Grave. Et 350 patients séropositifs sont soignés dans le sous-sol, alors que d'autres bâtiments sont vides, dénonce Guy Molinier, coordinateur santé au sein d'Act Up Toulouse. Pour son nouveau projet, il prévoit la construction d'un hôtel de luxe. » Interpellé, François Chollet, colistier de Jean-Luc Moudenc, a tenu à répondre : « Les bâtiments qui vont être libérés par le départ de l'Institut Claudius-Regaud vont nous permettre de structurer un pôle médical qui sera maintenu et fortifié. Quant à la préservation du patrimoine de La Grave, je maintiens qu'il y a la place pour un hôtel d'envergure internationale. »