Les salariés d'Altran en grève contre les ingénieurs « jetables »

- ©2008 20 minutes

— 

En sac-poubelle, une centaine de salariés d'Altran Sud-Ouest ont manifesté hier place du Capitole. « Nous sommes des ingénieurs jetables », commente Loïc, délégué syndical CGT. Après trois mois de grève « à la japonaise », ils ont décidé de cesser le travail toute une journée. Les salariés protestent contre la disparition de leur prime aux bénéfices (entre 1 000 et 1 500 euros par an). Le groupe informatique emploie 950 personnes en région.