Arrêtez tout ! Le championnat du pull moche c'est ce samedi à Albi... et va y avoir du niveau

INSOLITE A grelots, difformes, aux couleurs improbables… ce samedi les pulls les plus moches seront à Albi à l’occasion du premier championnat du monde. Attention aux yeux…

Beatrice Colin

— 

Le musée anglais, Madame Tussaud, avait affublé l'an passé la famille royale de pulls de Noël, un classique du pull moche.
Le musée anglais, Madame Tussaud, avait affublé l'an passé la famille royale de pulls de Noël, un classique du pull moche. — Madame Tussaud
  • Au total, 600 concurrents vont participer à ce premier championnat du monde du pull moche.
  • Tricotés main ou achetés et customisés, tous les pulls ont leur chance.

Qu’est-ce qu’un pull moche ? Une question très subjective, difficile à trancher. Autant le pull que mamie m’a tricoté il y a 25 ans me semblait être « in » et « super » fashion à l’époque, autant aujourd’hui il mérite à peine de garnir la niche du chien.

>> A lire aussi : Pourquoi le pull moche de Noël crèche dans nos dressings?

Et pourtant, ce samedi, à Albi, si vous n’en avez pas un, vous ferez tache. C’est là, que le champion du monde toute catégories du pull moche sera désigné et que l’on aura l’impression d’être dans le monde des Deschiens, croisant des Mark Darcy affublés de leur horrible pull de Noël vert.

Comme dirait Florence, l’une des organisatrices du salon Albi Vintage 81 à l’origine de ce rendez-vous, « ça va piquer les yeux ».

Le buzz de toute une ville… jusqu’à la maison de retraite

Venus des quatre coins de la France, ils sont plus de 600 à concourir dans trois catégories différentes pour ce premier championnat du monde : adultes, groupes, enfants. Un rendez-vous qui a suscité un engouement auquel ses organisateurs ne s’attendaient pas.

« C’est parti d’une idée bête, on cherchait une animation pour notre salon et on s’est dit qu’on trouverait bien une douzaine de copains pour participer à notre championnat potache », se souvient Florence. Le culte du vintage et les réseaux sociaux ont fait leur œuvre. Certains se sont tellement pris au jeu qu’ils ont organisé des sélections.

C’est le cas en Aquitaine, où tels des Miss France, les concurrents ont défilé avec leurs horribles pulls.

A croire qu’ils attendaient de les sortir de leurs placards depuis des décennies, les Albigeois se sont quasiment tous pris au jeu. Une belle opportunité pour l’office de Tourisme de faire parler de la Cité épiscopale. Pour rendre hommage à l’événement, ses salariés ont réalisé un mannequin challenge, tout en mailles.

Des entreprises locales se sont aussi prises au jeu.

Tout comme le club de tricot d’une maison de retraite. Les mamies de l’Ehpad de la Renaudié ont dégainé leurs aiguilles et durant plusieurs semaines, elles ont sélectionné les bouts de laine, les grelots et guirlandes pour être de vraies challengeuses dans leur catégorie. Elles seront d’ailleurs là samedi. « Ce concours a permis de donner du bonheur pendant deux mois », assure Florence.

Quels atouts pour remporter le titre ?

Fiers de leurs mailles colorées, de leur laine qui gratte, de leurs pulls customisés à souhait, les 600 concurrents vont devoir passer devant un jury composé notamment de spécialistes en la matière : les Frères Jacquard. S’il existait un prix Nobel pour cette spécialité, ce groupe déjanté, dont le dressing est resté figé dans la naphtaline et les années 70, serait lauréat depuis bien longtemps.

En fins connaisseurs, ils se sont fendus d’un petit tuto en vidéo.

Mais ne vous y méprenez pas, si ces docteurs « ès pull moche » préconisent de faire chauffer les mailles, les pièces tricotées ne seront pas les seules à avoir leur chance. « Nous n’avons pas voulu être totalitaires, c’est tellement parti d’une idée bête, ce serait bête que ceux qui ne savent pas tricoter ne puissent pas participer », relève Florence.

Il y a quand même quelques critères à respecter : des couleurs au mélange éclectique, l’improbabilité des motifs ou encore des formes hors des sentiers battus.

Pour les retardataires, il y a toujours le 16 décembre

Pour ceux qui hésitent encore à assumer leur pull moche, ils peuvent sauter le pas 16 décembre prochain à l’occasion du Ugly Christmas Sweater Day. Tradition toute britannique, elle a franchi la Manche ces dernières années.

>> A lire aussi : La journée du pull moche de Noël, c'est ce vendredi

Alors n’hésitez plus, allez au boulot avec le pull de Mémé, paradez avec ses grelots et lutins qui susciteront la jalousie de vos collègues. Ou organisez même un concours interne.

Soyez kitsch et si vous êtes bricoleurs, ajoutez une touche de led pour être vu même la nuit. Il existe des sites spécialisés, pour ceux qui n’auraient pas d’idées (ce qui semble impossible).