Toulouse: Ne cherchez plus les 10.000 euros, la chasse au trésor fait une pause

JEU La chasse au trésor qui devait permettre aux Toulousains de trouver dix cartes d'une valeur de 1.000 euros fait une pause. Explications...

Béatrice Colin

— 

La rue Pargaminières à Toulouse. recemment reamenage pour la pietonisation du centre ville. Toulouse, FRANCE-3/09/13
La rue Pargaminières à Toulouse. recemment reamenage pour la pietonisation du centre ville. Toulouse, FRANCE-3/09/13 — Fred.Scheiber

Un petit tour et puis s’en va ? Mardi soir, les organisateurs de la chasse au trésor dans les rues de la Ville rose ont annoncé sur leur page Facebook qu’ils faisaient une pause, moins d’une semaine après son lancement.

Trois cartes trouvées

Le 16 novembre, ils avaient donné le top départ de leur jeu qui consistait à trouver dix cartes plastifiées d’une valeur chacune de 1.000 euros. Grâce aux indices distillés sur leur site, trois cartes ont été trouvées et les organisateurs assurent que les gagnants toucheront leur gain.

Dans un long texte, ils tentent d’expliquer pourquoi ils ont mis en stand-by le jeu. Et ils visent clairement les auteurs de critiques qui ont vu le jour sur les réseaux. Certains évoquant une arnaque, d’autres l’amateurisme des deux fondateurs de la start-up SpeedCashcache.

« Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que tout le monde a le droit de critiquer, relever des fautes etc... Mais vouloir nuire au projet en tombant dans le piège de la diffamation, de la jalousie, du mécontentement abusif et exposer une fausse déception en tentant de la propager, nous disons Non ! », indiquent Pierre et Benjamin, les deux Toulousains dans leur réponse.

Certains joueurs auraient même tenté de nuire au jeu en ne révélant pas qu’ils avaient trouvé des cartes, laissant les autres continuer à chercher.

Publicité et rentabilité

« Nous donnons notre argent personnel via des énigmes, rébus et autres », assurent-ils, même s’ils expliquaient il y a quelques jours que la publicité rentabilisait leur investissement. Et ils assument clairement le fait de faire des bénéfices. « Pour ceux qui parlent de bénéfices, nous préférons en faire, c’est vrai mais dans l’unique but de pouvoir continuer à proposer des chasses au trésor divertissantes à travers le pays ».

Les 50.000 inscrits par mail attendent eux désormais de pouvoir reprendre la course là où ils l’avaient laissé. Et les organisateurs, « l’événement est mis en pause, jusqu’à ce que nous puissions organiser certains détails ». Dont acte.