Le courrier doit arriver plus vite à destination

Hélène Ménal - ©2008 20 minutes

— 

Menacée par les e-mails et l'ouverture à la concurrence, La Poste prépare la riposte pour sauver le bon vieux courrier papier. « Cela passe par l'amélioration de notre qualité de service », a indiqué hier Raymond Redding, le directeur général délégué du groupe. En 2005, seulement 68 % des lettres postées dans le secteur de Toulouse arrivaient dès le lendemain. Depuis le début de l'année, ce taux est de 81 %, mais l'objectif est d'atteindre les 90 % en 2010.

Pour y parvenir, La Poste s'engage dans une « vaste modernisation » dont le projet phare est la construction de la plate-forme industrielle courrier (Pic) de Castelnau-d'Estretefonds, au nord de la Ville rose. Ce super-centre de tri, « très automatisé », ouvrira au printemps 2009. Il accueillera 500 postiers, mutés « sur la base du volontariat », et traitera près de 2,6 millions de lettres par jour. Forcément, l'arrivée de nouvelles trieuses high-tech ne créera pas d'emplois. « Mais il n'y aura pas de licenciement, seulement des départs en retraite non remplacés », assure Alain Valentin, le directeur régional du courrier. Il précise aussi que 311 CDD viennent d'être transformés en CDI dans son secteur.