Le Rungis toulousain fait peau neuve

Ludovic Olivo - ©2008 20 minutes

— 

Pour répondre à l'évolution des méthodes de travail et aux impératifs de la grande distribution, notamment en matière de chaîne du froid, le marché d'intérêt national (MIN) est en train de réaliser des travaux de modernisation concernant sa halle fruits et légumes. Ouvert en 1964, le lieu n'offrait plus des conditions optimales de travail. « Ces travaux sont articulés autour de trois axes : l'hygiène, la sécurité et la maintenance », explique Paul Mirous, le directeur du MIN. Le marché abrite le premier lieu de vente français de fruits et légumes, avec plus de 350 producteurs et 900 personnes qui y travaillent quotidiennement.

De part et d'autre de l'allée marchande, les cases réservées aux professionnels ont plus que doublé, passant de 56 à 105 m2. Grâce à des annexes, les grossistes disposent désormais d'une superficie totale de 251 m2. De leur côté, les producteurs ont désormais à leur disposition deux places de parking et un local à chariots. Ces travaux ont entraîné une hausse du prix de la location mensuelle, de 1185 euros à 1849 euros. Malgré tout, les occupants sont satisfaits du résultat. « La structure permet un gain de temps énorme, précise Sébastien Barrois, de la société Roucaud, un des 26 grossistes des Halles du Sud-Ouest. Elle correspond aux attentes de nos clients. On repart avec dix ans d'avance. Même Rungis n'est pas au niveau. » Les travaux, d'un montant de 21 millions d'euros, seront terminés en septembre ou octobre de cette année. D'ici là, les producteurs du dernier tronçon concerné par la rénovation devront patienter dans leur case plus petite et grillagée.