Prix de l’immobilier à Montauban: Le cœur historique reprend des couleurs

ACHAT APPARTEMENT Alors que le marché est reparti à la hausse, « 20 Minutes » s’est penché sur l’immobilier dans les plus grandes villes de France. La préfecture du Tarn-et-Garonne n’échappe pas à l’embellie…

B.C.

— 

Le musée Ingres, à Montauban.
Le musée Ingres, à Montauban. — Pixabay/baccus7
  • Après une baisse de 5,5 % des prix des appartements dans l’ancien à Montauban, en 2016, la hausse est de 4,1 %.
  • Les secteurs les plus prisés, sont ceux qui se situent sur les voies d’accès en direction de Toulouse.

Après des années difficiles, la reprise dans le secteur de l’immobilier s’est amorcée depuis plusieurs mois à Montauban. Et les prix des appartements dans l’ancien ont suivi puisque selon la chambre interdépartementale des Notaires, ils ont augmenté de 4,1 % dans la préfecture du Tarn-et-Garonne alors qu’au cours des cinq dernières années la baisse était de 5,5 %.

Les prix dans l'ancien dans plusieurs départements d'Occitanie.
Les prix dans l'ancien dans plusieurs départements d'Occitanie. - MinNot Notaires de France

Avec un prix médian à 1.350 euros le m2, la Cité d’Ingres reste très en dessous de ce qui est pratiqué à Toulouse (2.550 euros/m2) ou même dans la cité épiscopale voisine d’Albi (1.620 euros/m2).

Prix de l'immobilier par ville septembre 2017 selon la chambre interdépartementale des Notaires de Haute-Garonne.
Prix de l'immobilier par ville septembre 2017 selon la chambre interdépartementale des Notaires de Haute-Garonne. - MinNot

Des affaires à faire en centre-ville

Jusqu’à présent, l’une des difficultés était de trouver des biens. Mais le contexte économique rassure les vendeurs, et les clients sont là grâce à des taux d’intérêt bas. « Nous avons enregistré une augmentation des volumes de vente de 20 à 30 % », explique Nicolas Riquelme de l’agence Century 21, ce qui explique en partie la hausse des prix de ventes.

Elles se concentrent dans le centre de Montauban, la plupart des quartiers périphériques étant peu dotés en immeubles. En moyenne, le prix du m2 oscille entre 1.000 euros, pour des biens avec beaucoup de travaux, et 1.600 euros.

« Vous avez trois types de bien : dans l’hyper centre, de l’ancien avec du cachet, des immeubles des années 70 assez vieillots et des appartements des années 2000 achetés en défiscalisation. Aujourd’hui, ces T2 et T3 se vendent entre 70.000 et 100.000 euros alors qu’ils ont été acquis neufs à 150.000 euros il y a quelques années », poursuit l’agent immobilier qui estime qu’il « y a quelques bonnes affaires à y faire ».

Il y a des quartiers très accessibles et centraux, comme celui de Villebourbon, en rive gauche du Tarn dont le prix au m2 oscille aux environs de 1.368 euros en moyenne selon le site Meilleurs Agents. La mairie a étendu à ce secteur le périmètre de ravalement des façades subventionnées, ce qui pourrait à terme inspirer les propriétaires et donner un sérieux coup de jeune à ce quartier.

Le sud très prisé pour ses maisons

Les acquéreurs se tournent aussi vers des plus petites maisons, plus récentes, dont les prix au m2 sont plus chers que pour les logements collectifs, mais restent raisonnables à 1.641 euros en moyenne.

Les secteurs les plus prisés, sont ceux qui se situent sur les voies d’accès en direction de Toulouse puisque de nombreux habitants vont travailler dans la capitale régionale. Selon l’Insee, chaque jour, 10.000 « navetteurs » font ainsi l’aller-retour entre la Ville rose et Montauban. Et c’est d’ailleurs sur cet axe que BlaBlaCar a lancé une de ses premières lignes du quotidien BlaBlaLines.

Montauban, les prix de l'immobilier selon le site meilleursagents.com.
Montauban, les prix de l'immobilier selon le site meilleursagents.com. - Meilleursagents.com

Les quartiers comme ceux de Saint-Martial (1.643 euros/m2), le Fau, Beausoleil et le Carreyrat sont appréciés donc pour leur accessibilité. Et les prix en moyenne y sont de près de 1.900 euros en moyenne le m2 selon le site Meilleurs Agents, qui compile notamment les données des notaires.

Dans les communes limitrophes, comme Bressols (où doit être construite la future gare LGV), Saint-Nauphary, Labastide-Saint-Pierre ou encore Montbartier, les maisons sont aussi très recherchées et se vendent au-dessus des prix pratiqués à Montauban.