Toulouse: Voitures incendiées, poubelles brûlées et caillassages… la nuit d’Halloween a été très chaude

VIOLENCES URBAINES A Toulouse, la nuit d’Halloween a été marquée par de nombreux incendies volontaires. Au Mirail et à Empalot où pompiers et policiers ont été pris pour cibles…

H.M. avec AFP
— 
Les pompiers de Toulouse ont dû faire face à 25 départs de feu durant la nuit d'Halloween. Illustration.
Les pompiers de Toulouse ont dû faire face à 25 départs de feu durant la nuit d'Halloween. Illustration. — FRED SCHEIBER

La nuit d’Halloween a viré à l’enfer pour les pompiers et policiers de Toulouse. Quelque 25 départs de feux volontaires, de poubelles et de voitures, ont été recensés dans l’agglomération.

En tout, une quinzaine de véhicules a brûlé. Dans la plupart de leurs interventions, les pompiers ont été pris pour cibles. Il a fallu déployer une soixantaine de policiers pour sécuriser leurs interventions notamment dans les quartiers d’Empalot et du Mirail.


Les incidents se sont étalés entre 22h et 5h du matin. « Quelques collègues ont été blessés sans gravité après avoir reçu des cailloux et des canettes dans une offensive assez marquée à leur encontre », témoigne Didier Martinez, le secrétaire régional du syndicat Unité-SGP Police.

Le syndicaliste fait « le triste constat d’une situation d’impuissance face aux violences urbaines, phénomène qui depuis 20 ans s’est banalisé à Toulouse ». Il estime que ces flambées urbaines accompagnées d’agressions contre les forces de l’ordre constitueront « le premier défi » de la police de sécurité du quotidien.

Toulouse est candidate à l’expérimentation de cette nouvelle approche.