Toulouse: Un réseau de stupéfiants démantelé dans la cité du Mirail

DROGUE Dans le cadre de cette enquête, 14 personnes, dont deux mineurs, ont été interpellées...

20 Minutes avec AFP

— 

Des immeubles du quartier du Mirail, à Toulouse, le 17 septembre 2012.
Des immeubles du quartier du Mirail, à Toulouse, le 17 septembre 2012. — P. Pavani / AFP

Joli coup de filet pour la sûreté départementale de Toulouse. Les enquêteurs ont démantelé un vaste réseau de stupéfiants irriguant une cité du quartier du Mirail à Toulouse pour un chiffre d’affaires quotidien de 25.000 euros, a indiqué le parquet ce vendredi soir. Dans le cadre de cette enquête, 14 personnes, dont deux mineurs, ont été interpellées dans la nuit de dimanche à lundi à Toulouse et Agen lors d’un convoyage de drogues.

Vendredi soir, six d’entre elles, dont un mineur, étaient en cours de présentation à un juge d’instruction en vue de leur mise en examen pour infraction à la législation sur les stupéfiants en bande organisée. Elles faisaient l’objet de réquisitions de placement en détention provisoire.

Une moyenne de 500 transactions par jour pour un bénéfice de 25.000 euros

Les perquisitions menées par les enquêteurs de la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale ont permis de saisir « 2 Colt 45, 60 kg de cannabis, 1 kg de cocaïne et 1 kg de MDMA ( ecstasy), ainsi que du matériel classique de conditionnement et une machine de comptage des billets », a précisé le parquet de Toulouse.

Grâce aux nombreuses « filatures, écoutes et surveillances » les policiers ont pu établir que ce réseau de la cité Cheminement Varèse réalisait une moyenne de 500 transactions par jour pour un bénéfice de quelque 25.000 euros. « C’est un trafic très organisé, pyramidal et très lucratif », a souligné le parquet.