VIDEO. Le taxi volant d'Airbus doit décoller pour la première fois en 2018 (et il va décoiffer)

BLADE RUNNER Airbus vient d'annoncer qu'il a testé avec succès le système de propulsion de son fameux taxi volant dont le premier vol est désormais prévu pour 2018...

Helene Menal

— 

Les éléments dévoilés par Airbus le 3 octobre sur son taxi volant.
Les éléments dévoilés par Airbus le 3 octobre sur son taxi volant. — Airbus Helicopters

Le taxi volant qui file à 120 km/h au-dessus des grandes métropoles tient de moins en moins de la science-fiction. Airbus vient en effet d’annoncer, via sa filiale spécialisée dans les hélicoptères, avoir testé avec succès le système de propulsion de son démonstrateur. Il est constitué de deux hélices alimentées par des moteurs électriques de 100 KW conçus par Siemens, garantissant un niveau sonore modéré.

Le futur taxi, baptisé CityAirbus, doit réaliser son premier vol d’essais fin 2018 pour une mise en service désormais annoncée pour 2023.

Cet appareil sera selon le constructeur capable de décoller et d’atterrir verticalement. Il pourra transporter en survolant les embouteillages jusqu’à quatre personnes sur des routes déterminées en direction de sites névralgiques comme les gares ou les aéroports.

CityAirbus sera opéré dans un premier temps avec pilote, « pour faciliter l’acceptation du public et la certification ». Mais le but est d’en faire un véhicule totalement autonome, sans un Korben Wallace aux manettes.