Toulouse: Un sceau impérial chinois s'envole à un million d'euros aux enchères

MARTEAU Un enchérisseur chinois a déboursé plus d'un million d'euros pour ramener dans son pays un authentique sceau impérial datant du XVIIIe siècle, qui avait échoué à Toulouse...

H.M. avec AFP

— 

Sceau personnel de l'empereur chinois Qianlong, vendu aux enchères à Toulouse par Ivoire-Primardéco le 23 septembre 2017.
Sceau personnel de l'empereur chinois Qianlong, vendu aux enchères à Toulouse par Ivoire-Primardéco le 23 septembre 2017. — Ivoire-Primardeco

Ce sceau impérial était mis à prix pour 100.000 euros, un enchérisseur chinois est allé jusqu’à 980.000 euros pour la ramener dans son pays, 1,225 million même en comptant les frais.

Cet objet personnel du très lettré empereur Qianlong (1736-1795), qui lui a probablement servi à signer des textes ou des poèmes, a été retrouvé dans les affaires d’une famille toulousaine. Il mesure 9,2 cm et évoque le sommet d’une montagne. Sa matrice est constituée de quatre caractères, signifiant « Ecrit au pinceau de Qianlong ».

>> A lire aussi : Un sceau impérial chinois rarissime retrouvé dans l’armoire d’une famille toulousaine

Selon les experts, l’empereur ne disposait en tout que d’une cinquantaine d’objets de ce type. D’où sans doute la frénésie des collectionneurs samedi, lors de la vente à Toulouse par la société spécialisée Primardeco. Six enchérisseurs se sont disputé ce cache : trois par téléphone et trois dans la salle, dont l’acquéreur final.

Une « mine » dans la Ville rose

En décembre 2016, un sceau impérial datant de la même époque avait été adjugé 21 millions à un collectionneur chinois au cours d’une vente à Paris, établissant un record mondial pour ce type de pièces.

La Ville rose doit aussi avoir une sacrée réputation auprès des chasseurs de trésors impériaux. Déjà en 2010, un sceau de l’empereur Qianlong était parti aux enchères pour 3,386 millions d’euros, frais compris. Deux ans plus tôt, un cachet de l’empereur Kangxi, le grand-père de Qianlong, s’était envolé à 5,4 millions d’euros…